Des maisons toujours plus rares et plus chères

Par Olivier Sancerre Modifié le 12 avril 2022 à 8h50
Immobilier Baisse Annonces Maisons 2
1.178.000Ce sont 1.178.000 transactions immobilières qui ont été réalisées en 2021.

Les prétendants à l'achat immobilier subissent une contraction de l'offre depuis le début de la crise sanitaire et, en corollaire, une hausse significative des prix des logements. Tout particulièrement des maisons, les biens les plus recherchés.

Depuis le déclenchement de la pandémie en mars 2020, les Français ont montré un appétit tout particulier pour les biens immobiliers. Ils cherchent des appartements avec une vue sur l'extérieur (balcon, terrasse) et surtout des maisons. Depuis deux ans, leur quotidien a été bouleversé par les confinements et les couvre-feux à répétition. Or, si la demande est forte, l'offre quant à elle s'est contractée, et de manière significative. Une étude SeLoger rapporte en effet que le volume annuel de biens mis en vente a reculé de 22% en l'espace de deux ans, confirmant et amplifiant une baisse de l'offre déjà très sensible avant la crise sanitaire.

L'appétit des Français pour les maisons

L'étude explique qu'entre les mois de février 2019 et février 2020, le recul se limitait ainsi à -2,9 %. Mais avec -11,2% de perte annuelle entre décembre 2019 et décembre 2021, « c’est peu dire que la raréfaction des biens en vente s’est accélérée en France », souligne les auteurs. Et ce sont les maisons qui sont les plus touchées par cette raréfaction de l'offre. Les stocks annuels de maisons ont reculé de 13,8% en rythme annuel. L'offre d'appartements aussi est très contrainte, mais moins que pour les maisons avec un recul annuel des stocks de 4% depuis le début de la pandémie.

Hausse significative des prix

« L’appétence des Français pour les maisons fait qu’une bonne partie de ces transactions a porté sur les maisons », confirme SeLoger. Une demande forte et une offre en retrait : cela ne peut signifier qu'une chose, une hausse des prix ! C'est bel et bien le cas puisque le prix des appartements a augmenté de 7,2% sur les deux dernières années (3,2% en un an), tandis que celui des maisons a augmenté de 12,7% depuis mars 2020 (6,4% en un an).

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Des maisons toujours plus rares et plus chères»

Laisser un commentaire

* Champs requis