Les patrons de Deutsche Bank démissionnent !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Publié le 8 juin 2015 à 10h50
Deutsche Bank Demission Patron Pdg Changement Surprise Amende
2,5 MILLIARDS $Deutshce Bank a récemment reçu une amende de 2,5 milliards de dollars pour avoir manipulé des taux.

Nous vivons dans un monde exquis et extraordinaire. Je ne suis pas ici pour instruire des procès à charge ou à décharge contre qui que ce soit (pensez-donc, vu mon nombre d’avocat d’un côté, zéro, et le leur, tout plein, le combat est perdu d’avance) mais cela ne nous empêchera pas, dans esprit potache partagé, de rigoler un bon coup en ce début de semaine pour bien la commencer, tout en se posant des questions qui finalement, au-delà de l’hilarité de bon ton que nous afficherons afin de ne tomber que sous le coup de la législation sur l’humour (genre « je suis Charlie » machin toussa), pourraient somme toute s’avérer sérieuses. Évidemment, la pertinence de telles questions ne serait que le résultat fortuit de la plus pure des bouffonneries de votre serviteur ici présent.

Vous avez bien compris que je souhaite parler d’une banque… Et donc il faut être prudent, le « dérapage » est si vite arrivé (et la sortie de route allant avec aussi). Mais avant, petit détour par Athènes, puisqu’il semble que les Grecs, pour le moment, ne soient toujours pas d’accord avec les Européens qui veulent de toutes les façons laminer les Grecs sur l’autel de je ne sais quels principes économiques alors qu’il suffirait, pour faire plaisir à Tsipras, de refiler quelques boîtes de médicaments et deux ou trois couvertures histoire de dire « l’Europe sait faire de l’humanitaire ». Au moins ça… mais l’Europe n’en est même pas capable !

Les patrons de Deutsche Bank démissionnent

Eh oui, ce n’est pas rien comme information vu que la Deutsche Bank c’est juste la plus grosse banque d’Europe et, a fortiori, d’Allemagne.

Pour la petite histoire, cette banque (parfaitement systémique) accumule les déboires depuis la crise de 2007 et c’est assez logique. S’il y a un poil de croissance en Allemagne depuis quelques années, jusqu’en 2007 c’était plutôt la disette outre-Rhin. Du coup, pour aller chercher de la croissance (avec les dents), les banquiers allemands sont allés hors d’Allemagne et se sont littéralement gavés d’actifs plus ou moins toxiques. Ainsi, le système bancaire en Allemagne est loin, mais alors très loin d’être aussi solide qu’on veut bien le penser ou le croire pour se rassurer.

Citons donc les meilleurs passages de notre AFP nationale histoire de commencer à rigoler.

« Ebranlés par des scandales et des résultats médiocres, les deux patrons de Deutsche Bank, l’Indo-britannique Anshu Jain, 52 ans, et l’Allemand Jürgen Fitschen, 66 ans, ont annoncé par surprise dimanche leur démission… »

Bon ça, ce n’est pas forcément drôle parce que ça veut dire que la banque allemande ne va pas bien, mais alors pas du tout bien. Non, ce qui est drôle, c’est la suite…

« C’est au Britannique John Cryan, 54 ans, membre du conseil de surveillance de Deutsche Bank, que reviendra la délicate tâche de redresser ce géant allemand du secteur bancaire européen… »

Et qui est notre nouvel ami John qui va, tel un 007 de sa très gracieuse majesté, sauver le monde, l’Europe et l’Allemagne ? Un ancien grand chef jusqu’en 2011 de la très grande banque UBS, réputé pour sa moralité et l’absence de scandales ces dernières années, comme des trucs du genre évasion fiscale, perte de trading de plusieurs milliards… Enfin des vétilles sur lesquelles la pudeur, la bien-pensance sans oublier la courtoisie – c’est important la courtoisie – exigent de nous de ne point trop s’attarder (mais vous avez compris la logique).

D’ailleurs, ce nouveau grand patron de la Deutsche Bank est membre du conseil de surveillance de Deutsche Bank depuis 2013 (poste assez sympa) alors qu’il était allé s’occuper, après UBS, d’un fonds de Singapour (une grande place financière d’une grande transparence et à la moralité exemplaire aussi, dont l’efficacité pour ouvrir en urgence des comptes à tous nos amis exilés fiscaux en Suisse un peu embarrassés par le fait d’être mis dehors par les banquiers suisses justement pour cause de coopération fiscale n’est plus à démontrer).

Hooo, un tout petit fonds de l’autre bout de la planète loin de la crise européenne et des problèmes d’UBS, le fonds Temasek, qui gère environ 225 milliards de dollars.

« Trois ans plus tard, les résultats ne sont toutefois pas au rendez-vous. Deutsche Bank est toujours aux prises avec quelque 6 000 litiges. Le groupe vient d’écoper d’une nouvelle amende de 2,5 milliards de dollars (2,25 milliards d’euros) dans une affaire de manipulation de taux… » C’est cette phrase qui explique (soi-disant) pourquoi les deux types se sont fait virés 3 ans après la prise de poste… Sauf que le coup des manipulations de cours ou autres joyeusetés de ce genre, cela évidemment ne date pas d’hier…

Mais encore plus cocasse dans notre univers de sanctions contre les grands vilains russes qui veulent nous manger, surtout l’ogre Vladimir Poutine :

« Mi-mai, la banque avait par ailleurs confirmé l’ouverture d’une enquête interne au sein de sa division d’investissements en Russie, la presse allemande parlant alors de possibles actes de blanchiment d’argent. Selon l’agence Bloomberg, citant des sources proches du dossier, cette enquête porte sur environ 6 milliards de dollars de transactions sur une période de plus de quatre ans… »

Tiens donc… bizarre cette histoire avec les Russes…

« M. Fitschen lui-même est jugé pour faux témoignage dans une vieille affaire et risque la prison… » Enfin, soyons sérieux… qui peut encore attendre un vrai témoignage de la part d’un banquier ?

Allez, le meilleur passage pour la fin… Ne hurlez pas trop de rire, même si la blague est excellente !

« John n’est pas seulement un banquier chevronné avec une large expérience en matière financière, il épouse également les valeurs professionnelles et personnelles requises pour faire avancer Deutsche Bank », s’est félicité le chef du conseil de surveillance Paul Achleiner. »

Hahahahahaha les valeurs morales, hihihi, houhouohouhouhouhouh…. C’est exquis. Remarquez, soyons justes : il faut dire que le type ne manque pas de valeur… Réussir à sortir de son poste d’UBS sans être inquiété par les différents scandales, cela révèle une valeur morale exceptionnelle.

Il est déjà trop tard, préparez-vous.

Au coffre Le Contrarien Charles Sannat

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Laisser un commentaire

* Champs requis