Après Netflix, au tour de Disney+ de rajouter des publicités

21,5 MILLIARDS $
Le chiffre d'affaires de Disney au deuxième trimestre 2022 a été de
21,5 milliards de dollars.

Netflix a été le premier service de SVOD qui a annoncé un changement de business-model : face à la perte d’abonnés et donc de revenus, la firme va intégrer une nouvelle offre avec des publicités. Moins chère, elle est un changement radical alors que l’absence de publicités a été son argument de vente principal face à la télévision classique. Disney+ annonce suivre le mouvement (mais ce n’est que pour gagner plus).

Disney+ dévoile une offre avec publicité

Lors de la présentation des résultats du deuxième trimestre 2022, Disney a dévoilé une nouvelle formule tarifaire pour son service de streaming, Disney+. Les prix augmentent, pour l’instant uniquement aux États-Unis : l’abonnement normal passe de 7,99 dollars à 10,99 dollars par mois, soit une augmentation de près de 40%.

La nouvelle tarification entrera en vigueur le 8 décembre 2022 outre-Atlantique, sans que Disney n’ait annoncé de date ou de projet de faire de même sur ses autres marchés. Pour rappel, en France, Disney+ avait vu son prix augmenter le 23 août 2021, dans la lignée des autres pays.

Mais l’annonce la plus importante est sans aucun doute l’arrivée d’une offre avec publicité, à l’instar de ce qu’a annoncé Netflix. Cette dernière, pour l’instant annoncée aux États-Unis, coûtera 7,99 dollars par mois, soit le prix de l’abonnement Disney+ normal jusqu’à présent.

Disney+ continue de recruter des abonnés

Sans surprise, les annonces de Disney concernant ses prévisions de croissance et cette nouvelle tarification ont été bien accueillies en Bourse : enregistrant une hausse de 26% de son chiffre d’affaires trimestriel sur un an, à 21,5 milliards de dollars, et une hausse de son bénéfice net de 53% sur un an, à 1,4 milliard, l’action Disney a grimpé de 6,5% dans les échanges après la clôture.

D’autant plus que l’offre avec publicité annoncée par Disney+ ne répond pas à la même logique que celle de Netflix. Là où la deuxième tente de compenser la perte d’abonnés, la première est annoncée alors que les abonnés ont augmenté de 14,4 millions en un trimestre, atteignant 152 millions. Néanmoins, à elles seules, les trois plateformes de streaming, propriété de Disney (Disney+, Hulu et ESPN+), ont perdu plus d’un milliard de dollars sur le seul deuxième trimestre 2022.


A découvrir