Le Doliprane souffre d’une rupture de stock, mais pas le paracétamol

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 22 avril 2022 à 9h00
Doliprane Penurie France Cout Generique
200 MILLIONS €Le Doliprane coûte plus de 200 millions d'euros par an à la Sécurité sociale.

Les malades qui ne jurent que par le Doliprane, médicament du laboratoire Sanofi, devront changer leurs habitudes : une pénurie frappe la France. Elle a été confirmée par le laboratoire en question qui parle de tensions dans la production. Mais il ne faut pas s’inquiéter : si ce médicament n’est plus disponible, de nombreux substituts existent.

On trouve de moins en moins de Doliprane en pharmacie

Plusieurs patients l’ont déjà remarqué un peu partout en France : il n’y a plus de Doliprane dans les rayons des pharmacies. Un conditionnement, en particulier, manque souvent à l’appel : le Doliprane en gélules 1.000 milligrammes. C’est le plus touché par la pénurie qui concerne également d’autres posologies et modes d’administration.

Sanofi est conscient du problème : le laboratoire pharmaceutique estime qu’il est causé par « une augmentation inédite de la demande en pharmacies ». La Covid-19, qui touche toujours plus de 100.000 nouvelles personnes en France chaque jour, et dont on traite les symptômes avec du paracétamol, et l’épidémie de grippe hivernale, ont fait exploser les ventes. Résultat : les usines de conditionnement ne suivent plus la cadence, mais la situation devrait être réglée courant juin 2022.

Il n’y a pas de pénurie de paracétamol

Les Français doivent néanmoins se rassurer : en cas de fièvre, ils trouveront toujours leur médicament fétiche. Le paracétamol n’est autre que le médicament le plus vendu en France, avec près de 400 millions de boîtes vendues chaque année. Or, le Doliprane n’est rien d’autre qu’une marque.

Le principe actif, le paracétamol, n’est pas en rupture de stock : fabriqué en Chine et en Inde, il continue d’être livré. C’est bien le conditionnement chez Sanofi qui pose problème.

Les Français peuvent donc se tourner vers les laboratoires concurrents ou tout simplement opter pour la version générique. Cette dernière, qui plus est, est moins chère, parfois de plusieurs dizaines de centimes d’euro voire de plus d’un euro la boîte. Idéal pour faire quelques économies...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Le Doliprane souffre d’une rupture de stock, mais pas le paracétamol»

Laisser un commentaire

* Champs requis