Dons de sommes d’argent et exonération de 100.000 euros : d’utiles précisions

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Thierry Bouclier Publié le 25 juin 2021 à 14h58
Pret Argent Taux Abusifs
100000 EUROSLes enfants bénéficient d'un abattement de 100.000 euros sur le calcul de l'assiette de la succession.

Dans une réponse ministérielle du 22 juin 2021 à une question posée par le député Patrick Loiseau, le gouvernement a apporté des précisions concernant l’exonération temporaire de droits de donation pour certains dons familiaux dans la limite de 100 000 euros

La loi de finances rectificative pour 2020 a prévu que les dons de sommes d’argent consentis en pleine propriété à un enfant, un petit-enfant, un arrière-petit-enfant ou, à défaut d’une telle descendance, un neveu ou une nièce entre le 15 juillet 2020 et le 30 juin 2021, sont exonérés de droits donation dans la limite de 100.000 euros, si les sommes sont affectées par le donataire, au plus tard le dernier jour du troisième mois suivant le transfert, à la construction de sa résidence principale.

L'exonération prévue par ces dispositions est subordonnée à l’affectation des sommes données à la construction par le donataire de sa résidence principale. L’acquisition du terrain d’assiette sur lequel la résidence principale doit être réalisée ne saurait être confondue avec la construction de cette dernière.

Par conséquent, l’acquisition d’un terrain à bâtir n’est pas au nombre des affectations des sommes reçues en donation ouvrant droit pour le donataire à l’exonération.

Par ailleurs, il est admis que les travaux d’extension, d’agrandissement ou de surélévation, qui ont pour effet d’accroître le volume ou la surface habitable d’une résidence principale existante, s'analysent en des travaux de construction pour l’application de l’exonération.

Le bénéfice de l’exonération de droits de donation suppose que le donataire se dessaisisse d’une somme égale au montant du don dans un délai expirant à la fin du troisième mois suivant son versement, afin de financer la construction de sa résidence principale.

En effet, il résulte des travaux parlementaires que l’objectif du dispositif est d’inciter au déblocage de l’épargne accumulée pendant le confinement, afin de faciliter le rebond de l’économie. L’affectation des sommes d’argent dans les trois mois suivant leur transfert s’entend en principe de leur versement effectif dans ce délai par le donataire :

- en contrepartie de l’acquisition du matériel nécessaire à la construction de sa résidence principale ou de la réalisation des travaux de viabilisation du terrain d’assiette dès lors que ces derniers sont inclus dans les dépenses exposées par le contribuable pour la construction sur ce dernier de sa résidence principale ;

- et/ou aux personnes avec lesquelles il contracte pour la construction de sa résidence principale, sans préjudice de la faculté pour ces dernières de procéder au paiement échelonné des dépenses engagées à cette fin, au fur et à mesure de l’avancement du chantier.

Le bénéfice de l’exonération n’est pas subordonné au commencement des travaux de construction à une date postérieure à celle de la donation et la somme donnée, dans la limite globale de 100.000 euros, peut faire l’objet de plusieurs versements par un même donateur à un même donataire jusqu’à l’extinction du dispositif prévue le 30 juin 2021.

Enfin, le donataire doit conserver les pièces justificatives de cette affectation à la disposition de l’administration.

Vous êtes à la recherche d’un accompagnement dans le droit fiscal ? Thierry Bouclier vous accompagnera dans vos démarches, vous souhaitez en apprendre plus ? Vous pouvez prendre contact en CLIQUANT ICI.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Maître Thierry Bouclier est avocat au barreau de Bordeaux, spécialiste en droit fiscal. Docteur en droit, a une activité partagée entre le conseil et le contentieux, tant pour les particuliers que pour les entreprises. Intervient dans tous les domaines de la fiscalité (impôt sur le revenu, impôt sur les sociétés, TVA, impôts locaux...) nationale ou internationale. http://www.avocat-bouclier-fiscaliste-bordeaux.fr/

Aucun commentaire à «Dons de sommes d’argent et exonération de 100.000 euros : d’utiles précisions»

Laisser un commentaire

* Champs requis