Drivy lance Drivy Open, une technologie permettant d’ouvrir le véhicule loué avec son smartphone

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 10 décembre 2015 à 13h58
Amende Voiture Volkswagen Normes Antipollution Logiciel Fraude

Plus besoin d’échanger les clés : la location de voiture est encore plus rapide et plus flexible.

Louer plus pour gagner plus

Drivy, une plateforme de location de voitures entre particuliers, propose d’équiper certaines voitures mises à la location d’un boîtier baptisé Drivy Open. Il permet de géolocaliser le véhicule et de le faire communiquer avec un smartphone.

L’avantage pour le propriétaire du véhicule ? Il peut gérer ses locations à distance grâce au boîtier, et louer ainsi sa voiture même en son absence et ainsi "gagner plus" précise le site !

Pour le loueur aussi, les avantages sont nombreux : il n’a plus besoin de fixer de rendez-vous avec le propriétaire. Il récupère son véhicule quand il le souhaite dans la plage horaire qui lui est réservée. Il lui suffit d’un smartphone avec connexion internet pour déverrouiller la voiture et faire l’état des lieux. En cinq minutes, il est prêt à partir.

"Cela fait près d’un an et demi que l’on travaille sur le sujet, indique Paulin Dementhon, le patron de Drivy au journal Le Monde. Après avoir cherché, sans succès, des solutions extérieures, nous avons fini par la développer en interne".

En toute sécurité

Le boîtier coûte tout de même 29 euros par mois et s’adresse donc surtout aux propriétaires qui veulent louer leur véhicule au moins trois fois par mois afin qu’il puisse être rentabilisé.

L’entreprise a déjà équipé 80 véhicules de particuliers et déjà organisé 500 locations grâce à ce système. D’ici la fin de l’année prochaine, elle espère en équiper 2 000 véhicules à la fois en région parisienne, à Lyon et Bordeaux, mais aussi à l’étranger, à Berlin ou Barcelone.

Le système se veut parfaitement sécurisé, pour que n’importe qui ne puisse pas ouvrir le véhicule à sa guise.

Drivy est une start-up française, créée il y a quatre ans. Son objectif ? "Former une communauté de voisins et de voyageurs qui aiment utiliser les ressources de façon plus intelligente, et valorisent le service davantage que la propriété".

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Drivy lance Drivy Open, une technologie permettant d’ouvrir le véhicule loué avec son smartphone»

Laisser un commentaire

* Champs requis