Dropshipping : faut-il se lancer ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Modifié le 22 juin 2021 à 11h09
Dropshipping Faut Il Se Lancer

Le dropshipping est un système de vente dans lequel le commerçant délègue le stockage et la livraison de ses produits aux fournisseurs. Ce procédé est arrivé des pays anglo-saxons et s’est répandu dans le monde avec le développement du commerce en ligne. Beaucoup d’entrepreneurs se lancent dans cette activité, mais sont-ils bien informés à ce sujet ?

Ne pas tomber dans le piège

La plupart des sites qui abordent la question du dropshipping sur Internet décrivent cette activité comme un moyen facile de se faire de l’argent très rapidement. En effet, la plupart des entrepreneurs achètent des produits bradés auprès de géants de l’export chinois et essaient de les revendre plus de 10 fois leur prix. Malheureusement, c’est un piège dans lequel il faut éviter de tomber. Votre succès dépend de la satisfaction de vos clients. S’ils reçoivent des produits de mauvaise qualité ou qui ne sont pas conformes à la description donnée dans la fiche produit, vous perdrez ces clients ainsi que tous les clients potentiels qui liront les avis négatifs qu’ils auront laissés. De la même manière, ces géants de l’export vendent aussi des produits aux particuliers et les clients n’hésitent plus à dénoncer les pratiques de certaines boutiques.

Trouver le bon fournisseur

Quand on fait du dropshipping, il est important de trouver un bon fournisseur ou un bon grossiste. En effet, la réussite de votre boutique en ligne va dépendre à la fois de la qualité des produits, mais aussi de la rapidité de la livraison et de la prise en charge des retours. Or, cette partie est entièrement assurée par le grossiste ou le fournisseur. En Europe, la vente en ligne est règlementée par le droit de l’Union européenne qui impose un délai de rétractation de 14 jours aux vendeurs. Dans ce délai, l’acheteur a le droit de retourner sans frais le ou les produits qu’il a achetés sans avoir besoin de se justifier. Malheureusement, ce n’est pas toujours évident de trouver la perle rare quand on vient de se lancer dans cette activité. Généralement, il est conseillé à ceux qui se lancent sur le marché de faire appel à une plateforme spécialisée. Par exemple, Westock Europe est un grossiste en ligne pour particulier qui propose aussi un réseau de fournisseurs spécialisés dans le dropshiping, et qui assurent facilement les retours contrairement à d’autres plateformes.

Le cout du surstock

Ce que l’on appelle le surstock, c’est la quantité de produits en excès par rapport aux commandes habituelles. Avoir trop de stock peut entrainer des couts. Premièrement, les couts liés à l’immobilisation du capital investi. Deuxièmement, les couts liés à une éventuelle dépréciation des marchandises. Troisièmement, les couts liés aux frais de stockage et de manutention. Dans le dropshipping, les couts de surstock sont assurés soit par le fournisseur, soit par le distributeur en fonction des termes du contrat : Le dropshipping à flux tiré : Dans ce cas, c’est le distributeur qui fixe le volume de production du fournisseur et qui assume les risques de surstock.

Le dropshipping à flux poussé : Les risques sont assumés par le fournisseur dans la mesure où c’est à lui de fixer la quantité à produire en fonction du volume des commandes.