EasyJet : bonne année et bonne grève !

Par Olivier Sancerre Modifié le 1 janvier 2015 à 10h06

Jours difficiles pour EasyJet et ses passagers. La compagnie aérienne low cost est au cœur d'un conflit social qui l'oblige à annulé un tiers de ses vols entre le 31 décembre et le 1er janvier.

Des vols annulés partout en France

Dans le détail, ce sont 30% des vols en France qui seront annulés aujourd'hui mercredi 31 décembre, et 26% jeudi 1er janvier. Cela représente 70 vols sur 166 pour aujourd'hui, et 68 vols sur les 192 prévus ce jeudi. Si Paris est particulièrement touché, ce sont toutes les dessertes régionales de la compagnie aérienne qui sont touchées, de Lyon à Toulouse en passant par Lille et Nice.

La raison de ce mouvement de grève est à chercher du côté des hôtesses et stewards français. Cette catégorie de personnel reproche à EasyJet des plannings très instables qui empiètent sur la vie personnelle et familiale. Il y a également une baisse de 25% du bonus annuel, habituellement distribué sous la forme d'actions aux salariés du groupe.

Le bonus qui ne passe pas

Cette baisse conséquente d'un quart a été décidé en raison d'un taux de satisfaction des voyageurs jugé mauvais par la direction; or, cette indexation du bonus sur une telle variable n'est pas comprise pas les syndicats SNPNC-FO et Unac, qui avait déjà orchestré un mouvement la semaine dernière en pleine période de Noël. La direction et les représentants du personnel ont renoué le dialogue ce mardi 30 décembre pour tenter de dénouer le problème.

Du côté des passagers, cela sent donc la galère pour ce début d'année. EasyJet assure tout faire pour « minimiser l'impact de la grève ». L'entreprise contacte ses voyageurs, qui pourront être « intégralement remboursés ou effectuer sans frais une nouvelle réservation afin de réorganiser leurs déplacements ».

Chez EasyJet, le réveillon de la Saint Sylvestre se passera sur le tarmac.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis