Électricité : EDF peine à traiter les demandes de souscription

Par Anton Kunin Modifié le 29 novembre 2022 à 9h22
Edf Cac40 Sortie Indice Bourse Paris France Controle
1.100 eurosLe 26 août 2023, les prix de gros de l'électricité pour 2023 ont atteint 1.100 euros le mégawattheure (MWh), contre 85 euros le MWh en août 2022.

Face à un afflux massif de demandes de souscription, EDF n’arrive pas à gérer. Après avoir fait une demande en ligne, des particuliers sont obligés d’attendre que l’énergéticien leur fasse une offre, révèle Le Parisien.

Les fournisseurs alternatifs jettent l’éponge, EDF n’arrive pas à gérer

Les Français jadis friands de contrats chez des fournisseurs alternatifs retournent massivement chez EDF. Selon les informations du Parisien, après avoir rempli le formulaire en ligne, censé permettre à EDF d’émettre une offre personnalisée, des personnes désireuses de retourner chez le fournisseur historique sont laissées dans l’attente.

Et pour cause : après que E.Leclerc Énergies, Bulb et Hydroption ont quitté le marché en 2021, en août c’est Iberdrola qui a annoncé son retrait du marché français, tandis que Ohm Energie a exigé de ses clients une caution de 500 euros, et Cdiscount Énergies et GreenYellow ont annoncé des hausses de tarifs impossibles à accepter pour les consommateurs, les poussant ainsi vers la sortie. EDF croule donc sous les demandes de souscription.

Sorties abruptes du marché : la Commission de régulation de l’énergie fait preuve de fermeté

Les sorties abruptes du marché des fournisseurs alternatifs inquiètent la Commission de régulation de l’énergie (CRE). « La CRE renforce la surveillance des marchés de détail notamment pour vérifier la régularité des modifications des contrats en cours et pour contrôler l’absence de bénéfice indu sur l’ARENH. […] [La CRE] rencontrera en outre individuellement les fournisseurs dans les prochaines semaines, afin de s’assurer de la protection des consommateurs », a fait savoir cet organisme sur son site Internet.

La CRE appelle par ailleurs les fournisseurs à leurs responsabilités : « Lorsque le contrat prévoit un prix fixe sur une période donnée, il n’est pas acceptable que le fournisseur ne respecte pas cet engagement, et tout manquement sera sanctionné. En cas de contrat qui n’est pas à prix fixe, les fournisseurs peuvent répercuter les hausses de prix récentes mais doivent le faire dans des conditions responsables ».

N’oubliez pas de comparer les offres

Rappelons que si EDF est en position de force en ce moment, il n’est pas le seul fournisseur en mesure de fournir de l’électricité à prix abordable. D’après une estimation que nous avons faite avec le comparateur de la CRE pour Versailles, où se situe le siège d’EconomieMatin, TotalEnergies propose un tarif même légèrement moins élevé par rapport à EDF avec son « Offre Essentielle Électricité ». Le fournisseur historique arrive juste derrière avec ses offres « Mes jours zen », « Mes jours zen plus » et « Vert électrique », devant le fournisseur Happ-e (groupe Engie).

Laisser un commentaire

* Champs requis