MEDEF : Ticket à trois Gattaz, Roux de Bezieux Bernasconi

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 13 juin 2013 à 21h37

C’est une surprise dans la campagne pour la présidence du MEDEF. Les deux favoris, Pierre Gattaz et Geoffroy Roux de Bezieux se sont mis d’accord pour proposer un ticket commun, auquel est associé leur challenger Patrick Bernasconi.

Les finalistes estiment que « l’urgence de la situation et la nécessité d’une union du patronat nous ont convaincus de nous rassembler afin de relever ensemble les défis qui se posent aujourd’hui à notre pays et à ses entreprises. »

De facto, Geoffroy Roux de Bezieux et Patrick Bernasconi ne se présenteront pas à l’élection à la présidence du MEDEF laissant le champ libre à Pierre Gattaz. Geoffroy Roux de Bezieux héritera de la vice présidence, et sera trésorier du syndicat patronal. Enfin, Patrick Bernasconi deviendra vice—président délégué en charge des mandats, ainsi que des branches et des territoires.

Dans un communiqué commun, les trois candidats à la présidence expliquent leur choix en ces termes : « En constituant cette équipe, nous faisons le choix de la confiance et de la complémentarité. A travers nos expériences et nos parcours, nous pouvons unir les compétences qui seront nécessaires au MEDEF de demain. Ensemble, nous représentons des entreprises de tailles et de natures diverses, issues de tous les grands secteurs économiques. C’est la garantie d’un MEDEF pleinement représentatif du monde patronal dans toute sa diversité.

Sur le fond, nous partageons le diagnostic sur l’impératif de compétitivité qui s’impose à la France, et sur la nécessité de trouver très rapidement des réponses, notamment dans les domaines de la flexibilité du travail et de l’allégement de la fiscalité et des charges.

Sur la méthode, nous croyons en particulier à l’importance du dialogue social qui permettra d’obtenir rapidement des résultats concrets, car les réponses à nos difficultés ne viendront pas toutes de l’Etat.

Notre réussite sera collective : ensemble, et avec tous les acteurs du monde patronal, nous voulons bâtir un MEDEF de rassemblement, de conquête et de résultats, pour une France entreprenante, audacieuse, tournée vers la réussite et vers l’avenir. »

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Laisser un commentaire

* Champs requis