Élections municipales : le Conseil scientifique maintient ses recommandations

Par Anton Kunin Modifié le 9 juin 2020 à 19h34
Election Presidentielle France Politique Avenir
47,7 millions47,7 millions de personnes se sont inscrites sur les listes électorales en 2020.

Le Conseil scientifique Covid-19 a laissé inchangées ses recommandations pour l’organisation du second tour des élections municipales. Si elles ont lieu, elles se dérouleront avec des règles particulières.

Une campagne électorale sans rassemblements physiques

Le second tour des élections municipales nécessitera une organisation particulière, met en garde le Conseil scientifique. L’ensemble des opérations électorales nécessitent d’être repensées afin de respecter au mieux les recommandations sanitaires, alors que le Covid-19 continue de circuler.

Le Conseil scientifique souligne tout d’abord les « risques majeurs » liés à la campagne électorale : on pense aux meetings électoraux (s’ils devaient avoir lieu) et, plus généralement, à tous les types de rencontres et de rassemblements (distribution de tracts, porte-à-porte, réunions publiques, réunions d'appartement). Ces opérations, inhérentes aux élections, doivent se passer à distance autant que possible.

Des horaires d’ouverture étendus et des dépouillements retransmis sur Internet

Dans les semaines qui précèdent les élections, le Conseil scientifique recommande de réduire le plus possible les déplacements liés à l’établissement de procurations. Dans ce but, il recommande de rendre valables le 28 juin 2020 les procurations déjà établies en vue du second tour initialement prévu le 22 mars.

Le jour du vote, les horaires des bureaux de vote doivent être étendus afin de limiter le nombre de personnes présentes au même moment. Le soir, le dépouillement doit mobiliser le moins de personnes possible, et les électeurs doivent pouvoir suivre le dépouillement en direct et en vidéo grâce à une retransmission sur Internet. Les soirées électorales et les rassemblements en mairie ne devraient pas avoir lieu.