Elon Musk ne lâche pas Twitter

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Cédric Bonnefoy Modifié le 8 août 2022 à 9h42
Twitter Elon Musk Suspension 2
5%Depuis l'annonce de son retrait, Elon Musk affirme que le nombre de faux comptes sur Twitter est supérieur à 5%.

Après la polémique créée par le non-rachat du réseau social par Elon Musk, ce dernier n’entend pas céder face à Twitter. Il lui demande de prouver la part de faux comptes.

Elon Musk veut débattre avec le patron de Twitter

Le feuilleton promet d’être alléchant jusqu’au bout. Le rachat du réseau social au petit oiseau par Elon Musk tourne au fiasco économique et médiatique. L’homme le plus riche du monde a retiré sa proposition de rachat de 44 milliards de dollars. Selon lui, le nombre de faux comptes sur Twitter serait supérieur à 5%, chiffre avancé par l’entreprise américaine. Nouvel épisode : Elon Musk veut désormais débattre publiquement avec l’actuel patron du réseau social Parag Agrawal sur le nombre de comptes automatisés ou frauduleux.

Il laisse également le soin au patron de Twitter de prouver que le chiffre avancé par l’entreprise est exact. Elon Musk estime avoir été floué dans cette affaire et accuse l'entreprise au petit oiseau d’avoir sous-estimé la part de faux comptes auprès du régulateur boursier américain. Selon lui, cette « fraude » constitue un prétexte suffisant pour retirer son offre de rachat.

Un procès aura lieu en octobre

Mais Twitter ne compte pas se laisser dicter sa loi par le fantasque patron de Tesla. Pour forcer Elon Musk à honorer sa promesse de rachat, l’entreprise traduit l’homme le plus riche de la planète devant les tribunaux. Dans le même temps, ce dernier a également déposé plainte pour se libérer de l’accord et contraindre Twitter à lui verser des dommages et intérêts. La date vient d’être fixée : ce sera le 17 octobre. Le procès devant la Delaware Court of Chancery doit durer 5 jours.

Auparavant, Twitter ne va pas dévier de cap. Il doit réunir le 13 septembre, les actionnaires pour leur soumettre l’offre de rachat d’Elon Musk. Ces derniers devront voter ou non la cession de l’entreprise au milliardaire américain.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Cédric Bonnefoy est journaliste en local à la radio. À côté, il collabore depuis 2022 avec Économie Matin.

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Elon Musk ne lâche pas Twitter»

Laisser un commentaire

* Champs requis