Emploi des cadres : après une belle année 2021, le pessimisme pour 2022

Par Olivier Sancerre Modifié le 6 avril 2022 à 14h41
Emploi Cadres 2021 1
18%L'an dernier, les entreprises ont embauché 18% de cadres en plus par rapport à 2020.

L'emploi des cadres a connu une belle année 2021, retrouvant pratiquement son niveau de 2019 où il avait connu un record. La guerre en Ukraine pourrait cependant avoir des conséquences en 2022.

Avec 269.100 postes de cadres en CDI ou CDD d'un an ou plus créés l'an dernier, l'emploi des cadres a retrouvé des couleurs par rapport à 2020 (+18%), tout en se rapprochant du niveau record enregistré en 2019 (-4%), avant le déclenchement de la crise sanitaire donc. C'est d'autant plus encourageant que 2019 avait été une année record dans ce domaine, avec 281.300 création de postes. Signe que les choses sont allées pour le mieux l'an dernier, la création nette de postes cadres, c'est à dire les recrutements moins les démissions, les licenciements et les départs à la retraite, s'établit à 63.500 en 2021 : c'est quasiment le double du niveau de 2020 (37.100).

Pratiquement au niveau d'avant la crise sanitaire

Les informaticiens cadres ont connu une très bonne année 2021, puisqu'un quart des recrutements ont concerné ce profil. Dans ce bilan annuel, l'Association pour l'emploi des cadres (APEC) déplore toutefois l'existence de disparités dans les rémunérations entre les hommes et les femmes. Ces dernières gagnent en moyenne 15% de moins… Le salaire médian de tous les cadres est quant à lui de 51.000 euros, soit 1.000 euros de plus qu'en 2019 et 2020. Les secteurs qui ont le plus recruté sont ceux de la banque-assurance (+15%) et de la santé-action sociale (+13%).

Les secteurs les moins porteurs

En revanche, les secteurs de la communication-médias, de l'hôtellerie-restauration-loisirs et de l'automobile-aéronautique continuent de piquer du nez avec des reculs de 20% ou plus des recrutements de cadres. Pour l'avenir, l'APEC joue la prudence : « le marché de l’emploi, y compris celui de l’emploi cadre, pourrait être impacté dans les prochains mois » en raison de la guerre en Ukraine et de ses conséquences globales sur l'économie. Le pessimisme prévaut pour le moment pour 2022.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Emploi des cadres : après une belle année 2021, le pessimisme pour 2022»

Laisser un commentaire

* Champs requis