Les emplois les mieux payés… et les métiers les plus étranges

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 5 mars 2013 à 9h39

Enfileur de perles, sexeur ou cordiste : ces métiers existent bel et bien ! Qapa, un site internet de mise en relation dédié à l'emploi qui affiche 1,6 million de visiteurs uniques par mois, 500 000 candidats inscrits et 75 000 offres d'emploi, s'est penché sur des métiers en or parfois surprenants.

« Tu seras soudeur scaphandrier mon fils. Il est bien rare d'entendre ce souhait de la bouche de parents qui souhaitent plutôt à leurs enfants de devenir médecin anesthésiste. Pourtant, sans jugement de valeurs sur les métiers en eux-mêmes, les salaires pour ces deux voies professionnelles sont presque équivalents », souligne Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr.

Parmi les sept métiers les mieux payés, on trouve ceux de médecin anesthésiste réanimateur, avec un salaire moyen mensuel net de 8 833 euros. Ensuite, directeur des ventes internationales (7 694 euros), directeur Industrialisation (7 250 euros), suivi de près par cette fameuse profession qui ne nécessite pour seul diplôme qu'un brevet de plongée sous-marine : soudeur-scaphandrier, dont le salaire dépasse les 7 200 euros ! Non moins surprenant, un professeur en design gagne en moyenne 7 200 euros net par mois, bien loin de ses collègues enseignant au collège ou au lycée. Métier numéro six : astrophysicien (7 000 euros), et enfin cardiologue (6 970 euros).

Parmi les métiers les plus étranges proposés par des recruteurs sur le site de Qapa, on trouve un poste à pourvoir d'enfileur de perles, de cordiste, de chef de partie de boule, de staffeuse ornemaniste ou encore de sexeur de volailles... Les intitulés du poste ont de quoi faire rire, mais ils correspondent bien à de vrais métiers ! Ainsi une enfileuse de perles est une bijoutière qui imagine, façonne ou remanie, à la main ou mécaniquement, des bijoux, des objets de décoration ou de culte en métal, des pièces d'orfèvrerie. Et le chef de partie de boule est une sorte de croupier qui met en place le déroulement technique d'un jeu de roulette dans les établissements de jeux (casinos, ...). De quoi vous donner quelques idées de reconversion ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Les emplois les mieux payés… et les métiers les plus étranges»

Laisser un commentaire

* Champs requis