En France, Quick change de main

Par Olivier Sancerre Modifié le 3 août 2021 à 8h20
Quick Hig Bertrand 1
240 MILLIONSHIG Capital achète l'enseigne Quick en France pour 240 millions d'euros.

Les restaurants Quick sont désormais la propriété du fonds américain HIG Capital qui s'empare d'une centaine de points de vente en France. Le Groupe Bertrand achève ainsi la mue de l'enseigne qui est passée sous la bannière Burger King.

Le Groupe Bertrand avait mis la main sur l'enseigne Quick fin 2015 : 401 restaurants répartis entre la France, la Belgique, le Luxembourg, mais aussi la Tunisie, le Maroc et la Turquie. Quelques mois plus tard, l'entreprise cédait les 101 restaurants belges et luxembourgeois à QSR Belgium, avant d'annoncer mi-2016 son projet de conversion en Burger King dont elle venait d'acquérir la licence pour la France. En début d'année, le Groupe Bertrand (qui possède également plusieurs grandes brasseries parisiennes) annonçait son intention de céder les derniers restaurants qui restaient sous la bannière Quick. C'est chose faite.

Conversion en Burger King

HIG Capital s'empare de 107 restaurants Quick français, qui, au fil des années, se sont spécialisés dans la viande halal. Ils servent 36 millions de repas par an. Le fonds américain, spécialisé dans l'investissement en fonds propres et en dette dans les entreprises de taille intermédiaire, est à la tête de 45 milliards de dollars d'actifs sous gestion. Cet investissement permettra de « soutenir l'équipe de management de Quick durant la phase de transition vers un groupe indépendant », souligne HIG dans le communiqué.

Doubler le nombre de restaurants Quick

La transaction, qui représente un investissement de 240 millions d'euros, a aussi pour objectif de doubler le nombre de restaurants Quick dans les prochaines années. Une expansion à marche forcée qui va se heurter à une concurrence vive. McDonald's est évidemment très présent sur le marché français, mais aussi le Groupe Bertrand avec l'enseigne Burger King qui ne cesse de gagner en notoriété. Quick est présent en France depuis les années 80.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «En France, Quick change de main»

Laisser un commentaire

* Champs requis