Après Paris, Lille aussi va encadrer les loyers

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 2 avril 2015 à 10h37
Lille
50%En France, les loyers ont augmenté de près de 50 % en dix ans

Pour Benoist Apparu, ex-ministre délégué au Logement de Nicolas Sarkozy, l'encadrement des loyers est "la meilleure solution pour détruire une ville, après le bombardement". Rien de moins ! Pourtant, la maire de Lille, Martine Aubry, estime que cette mesure est "une nécessité absolue" dans sa ville. Donc après Paris, c'est au tour de Lille de procéder à l'encadrement des loyers, et ce dès début 2016.

Lutter contre les marchands de sommeil

En somme, un prix médian va être fixé pour tous les loyers lillois par l’Agence départementale pour l’information sur le logement. Quatre grands quartiers vont être délimités au sein de la métropole, avec des médianes différentes.

L'encadrement des loyers, un non-sens économique aux yeux de certains, est rendu possible par la loi Alur (Accès au logement et un urbanisme rénové) portée par Cécile Duflot, ex-ministre du Logement. A Lille, l'objectif, jurent les autorités, est de lutter contre les marchands de sommeil, ces propriétaires qui louent à prix d’or leur bien immobilier à des gens en difficulté.

"Les professionnels de l’immobilier n’ont rien à craindre, eux ils sont dans le marché, ils préfèrent louer au juste prix. Tandis que les marchands de sommeil, des particuliers qui profitent, sont à l’affut de gens en difficulté" explique le directeur de l’Adil du Nord à l’AFP.

Les Français sont favorables à l'encadrement des loyers

L’encadrement des loyers est actuellement expérimenté à Paris. Les Français plébiscitent cette mesure. Selon un sondage Ipsos réalisé pour la Fondation Abbé Pierre, 56% d’entre eux déclaraient vouloir le voir étendu à un maximum de grandes villes.

Au grand dam de son ex-ministre du Logement, Nicolas Sarkozy lui-même s’est rallié à cette idée, du moins telle qu’elle est pratiquée en Allemagne, où un système de " miroir des loyers" a été mis en place. Le niveau moyen des loyers, selon la taille, l'emplacement et la qualité des logements, est déterminé.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Après Paris, Lille aussi va encadrer les loyers»

Laisser un commentaire

* Champs requis