Un « Cri » record à New York

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Elisabeth Guedel Modifié le 3 mai 2012 à 14h12

Eco Digest du 3 mai 2012 (3) – Record battu! "Le Cri” d’Edvard Munch, le tableau le plus célèbre au monde après La Joconde, a été adjugé 119,9 millions de dollars (119.922.500 exactement, soit 91,2 millions d’euros) hier soir chez Sotheby’s à New York. L'œuvre du peintre norvégien est désormais la plus chère jamais vendue aux enchères. Des enchères qui n'ont duré que 12 minutes, entre 7 acheteurs. La dernière offre s'est faite par téléphone, le nom de l'acquéreur n'a pas été révélé (la famille royale du Qatar se disait intéressée). Ce pastel de 1895, symbole de l’angoisse humaine, était le seul des quatre versions qui appartenait encore à un particulier. 70 années dans la famille de Petter Olsen, un homme d’affaires norvégien, qui l’avait accroché au mur de sa salle-à-manger (le tableau n’ouvre pourtant pas l’appétit!) Petter Olsen l’avait hérité de son père, ami et mécène de Munch. On ne sait pas pour combien le peintre a cédé ce “Cri”... En tout cas, Munch détrône Picasso sur le podium des records.

Ça ne lui a pas rapporté autant, mais 5,5 millions d’euros, c’est déjà pas mal : un brocanteur auvergnat avait racheté pour quelques centaines de francs divers objets au curé de la commune de Vic-le-Comte. Dans le lot, un tableau recouvert d'une peinture verdâtre, qui s’est révélé, 15 ans d’expertise plus tard, être l’œuvre d’un peintre d’origine flamande du XVe siècle, Jean Malouel, un Christ soutenu par Saint Jean l’Evangéliste. Le brocanteur riche est également très fier : dès demain, le monde entier pourra découvrir sa trouvaille... au musée du Louvre, le nouveau propriétaire du tableau. Bon, c’est bientôt le week-end, c’est le moment de courir les vide-greniers!

• Enchères encore : la couverture de “Tintin en Amérique” réalisée par Hergé en 1932, considérée comme la plus chère au monde, sera mise en vente le 2 juin chez Actcurial. L’actuel propriétaire l’avait acheté un peu plus de 760.000 euros en 2008, prix qui devrait être dépasser le mois prochain, selon les experts. Et puis, quand on est fan, on ne compte pas : une tasse de thé dans laquelle Lady Gaga a bu une seule fois a déjà trouvé acheteur pour plus de 4 millions de yens (38.000 euros)! Cette porcelaine de Chine, qui porte les traces de rouge à lèvres de la chanteuse, est mise aux enchères au Japon pour offrir aux jeunes artistes nippons des études aux États-Unis. Reste 4 jours pour surenchérir, le coup de marteau tombera dimanche.

Laisser un commentaire

* Champs requis