Energie : Engie offrira 100 euros à ses clients les plus modestes

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 29 novembre 2022 à 9h13
Tag%20engie%20petrobras
77%Le remplissage des stocks de gaz chez Engie a atteint 77%.

Sur le front de l’énergie, les nouvelles se suivent et se ressemblent. Alors que la France craint fortement une pénurie de gaz durant l’hiver 2022-2023, à cause de la pression de Vladimir Poutine qui menace de couper les livraisons et ne cesse de les réduire, les entreprises multiplient les actions en faveur du pouvoir d’achat des ménages. Engie est la dernière à s’y mettre…

Une aide aux bénéficiaires du chèque énergie

Dans un entretien accordé au journal Le Parisien, Catherine MacGregor, à la tête de l’énergéticien Engie, annonce la bonne nouvelle : le groupe va faire un effort pour les plus modestes. Une aide ciblée qui va coûter « 90 millions d’euros » au groupe français. « Nous sommes conscients de la réalité inflationniste et soucieux des difficultés rencontrées par nos clients, que ce soient les ménages ou les industriels », explique la patronne dans l’entretien publié le 28 juillet 2022.

Contrairement à TotalEnergie, qui a lancé une ristourne à la pompe malgré cette aide bénéficie plus aux ménages aisés qu’aux ménages les plus défavorisés, Engie profite de sa base de données client pour agir envers les ménages qui en ont le plus besoin. En effet, ce ne seront que les ménages déjà bénéficiaires du chèque énergie (donc les plus défavorisés) qui toucheront cette aide.

Les TPE-PME également aidées par Engie

Pour les ménages, cette aide se concrétisera en novembre 2022, explique la patronne au Parisien, et prendra la forme d’une baisse du prix de la facture de 100 euros. Selon Engie, « 880.000 personnes » recevront cette nouvelle aide.

Mais ce n’est pas tout : les TPE-PME, qui représentent la quasi-totalité des entreprises en France (plus de 90% rien que pour les TPE) bénéficieront d’un « fonds de soutien ». Doté d’une enveloppe de 60 millions d’euros, ce fonds permettra aux TPE-PME « d’avoir accès à des garanties dont elles ont besoin pour acheter de l’énergie », a expliqué Catherine MacGregor au Parisien.

Hiver 2022 : des tensions mais des stocks élevés

Concernant les craintes pour l’hiver 2022-2023, la patronne d’Engie ne se montre pas trop inquiète. Si elle concède qu « tout le système énergétique européen » est sous tension depuis la crise en Ukraine mais aussi à cause des nombreux réacteurs nucléaires à l’arrêt en France, elle se veut rassurante.

Pour ce qui est du gaz, « le remplissage du stockage, en France, avance bien. Nous sommes aujourd’hui à 77%, et nous serons à 95%, voire 100%, à la fin de l’année ».

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis