Énergie : 2,3 à 2,5 % de hausse des tarifs de l’électricité et du gaz au 1er novembre

Par Olivier Sancerre Modifié le 29 novembre 2022 à 9h16

Moitié moins que prévu : l’augmentation du prix de l’électricité (les tarifs « bleus ») ne sera finalement « que » de 2,5% en novembre, alors qu’elle devait être à la base de 5% au mois d’août. Ségolène Royal, alors toute fraîche ministre de l’Energie, avait opposé son veto à l’époque, dans une décision éminemment politique.

Une hausse moins forte que prévue

Le projet d’arrêté est dans les tuyaux du CSE (Conseil Supérieur de l’Energie) et de la Commission de régulation de l’Energie (CRE), deux organismes consultatifs qui permettent d’asseoir le montant de la hausse demandée aux Français. Le CRE avait ainsi proposé une augmentation de 1,6% pour cette année… sans le rattrapage rendu nécessaire pour couvrir les frais d’EDF. Déjà non couvert en 2012 et 2013, le géant de l’énergie réclamait des hausses substantielles des prix de l’électricité.

Du côté du CSE, on estime qu’une augmentation des prix entre 1,6 et 2,5% correspond à une partie du rattrapage, tout en préconisant une hausse de 1,5% pour 2015 et de 2% l’année suivante. On est loin des 5% demandés par EDF, mais Ségolène Royal a retoqué la proposition de l’électricien en exigeant une refonte du calcul.

Toujours au delà de l’inflation

De fait, la nouvelle méthode de calcul prend en compte les taxes, le prix auquel EDF se fournit en énergie, les coûts de transport. L’objectif du gouvernement était de parvenir à baisser la note pour les Français, déjà étranglés par les taxes et les impôts. Surtout, le prix du marché, actuellement assez bas au niveau de l’énergie, doit aussi profiter aux ménages. Au final, cette augmentation de 2,5% sera tout de même bien supérieure à l’inflation. De quoi envisager sérieusement de se lancer dans des économies d'énergie chez soi, à commencer du côté de l'éclairage qui représente environ 25 % de la consommation d'électricité d'un foyer, en s'équipant d'ampoules basse consommation à LED que l'on trouve facilement sur des sites Internet comme LightOnline. [Partenaire : en savoir plus sur cette technologie].

Par ailleurs, ils auront aussi à supporter une hausse du prix du gaz de 2,31% au 1er novembre, après une hausse de 3,9% datant… du 1er octobre.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.