Énergie : l’espagnol Iberdrola résilie les contrats des Français

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 29 novembre 2022 à 9h13
Energie Prix Ufc Que Choisir 1
4%Le prix de l'électricité n'a augmenté que de 4% en février 2022.

Après Ohm Energie, qui a demandé à ses clients une caution pour maintenir leurs contrats, ou encore la clé sous la porte de petits énergéticiens comme Cdiscount Energie et Leclerc Energies, voilà le tour de l’espagnol Iberdrola de faire du tri dans ses contrats français. Des milliers de clients français vont devoir changer de fournisseur… et de fait devoir changer de tarification.

Iberdrola prévient : soit vous changez, soit vous allez payer plus cher

Dimanche 21 août 2022, Iberdrola a confirmé les annonces des médias français qui dévoilaient le plan du groupe de se débarrasser de ses clients français. L’énergéticien espagnol a toutefois donné quelques précisions sur la situation, qui semble moins critique que prévu.

Plusieurs médias ont relayé le courrier envoyé par Iberdrola aux clients français leur annonçant que le contrat allait être résilié au moment de son renouvellement. Avec plusieurs centaines de milliers de clients en France, Iberdrola est l’un des principaux fournisseurs d’énergie de l’Hexagone : l’annonce de la résiliation du contrat n’a donc pas manqué de faire grimper les inquiétudes des ménages.

Finalement, selon les déclarations de l’énergéticien espagnol à l’AFP, seulement une partie des contrats son concernés à très court terme : environ 2%.

Les prix risquent d’exploser chez Iberdrola

Le fournisseur espagnol ne va en réalité pas résilier les contrats à proprement parler, mais il annonce une forte hausse des tarifs lors du renouvellement. Afin d’éviter les mauvaises surprises pour les ménages, le fournisseur a donc décidé qu’il n’allait pas renouveler automatiquement les contrats signés avec des clients français et qui arrivent à échéance en octobre 2022. Une dizaine de milliers de contrats sont concernés par cette échéance. « Il est préférable pour eux d’opter pour le tarif réglementé en France », a précisé un porte-parole du groupe espagnol.

Les clients peuvent naturellement choisir de rester chez Iberdrola, mais dans ce cas, au moment du renouvellement, ils risquent de voir leur facture exploser avec des prix multipliés par deux ou trois. « Les prix élevés et l'extrême volatilité du contexte des marchés de l'énergie nous contraignent à transférer ces coûts aux clients lorsque nous établissons de nouveaux contrats avec eux. »

Énergie : achetée chère, revendue moins cher…

Iberdrola subit de plein fouet les effets de la situation internationale et de la hausse des prix de l’énergie… et n’est ni le premier ni le dernier fournisseur alternatif qui est contraint de faire des choix stratégiques concernant son portefeuille de clients français. Et la raison est simple : le « bouclier tarifaire ».

En bloquant la hausse des tarifs réglementés du gaz et de l’électricité entre octobre 2021 et février 2022, le gouvernement français a protégé le pouvoir d’achat des Français. Les fournisseurs alternatifs, qui ont indexé leurs offres sur ces tarifs en proposant 5% à 10% de réduction, se retrouvent coincés. Ils ont vu les prix de l’énergie sur les marchés de gros exploser avec la reprise économique et, surtout, la guerre en Ukraine : ils achètent donc beaucoup plus cher l’énergie qu’ils revendent à leurs clients mais sont tenus par contrat à la revendre à prix cassé, perdant de l’argent au passage. Une situation intenable qui les incite à se débarrasser des contrats...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis