Entrepôts du futur : quand l’Intelligence Artificielle bouscule la logistique

Par Emilie Vialle Modifié le 30 décembre 2022 à 10h44
Amazon Entrepot France 1
9,8%Le e-commerce représente 9,8% du commerce de détail.

Avec l’explosion du e-commerce boostée par la crise sanitaire, les entrepôts connectés tirent leur épingle du jeu. Leur recette : miser sur l'automatisation de toutes les opérations, depuis les solutions de stockage jusqu’aux préparations des commandes. Un sujet aussi brûlant que controversé.

Entrepôts connectés : l’alléchante promesse de l’IA

L’entrepôt intelligent est un espace de stockage qui mise sur le digital et l’automatisation. En son sein, toute l’organisation et la technique logistique a été pensée pour réduire les coûts d’exploitation. Une révolution qui concerne l’intégralité de la chaîne logistique : rayonnages et entreposage, conditionnement et colisage, inventaires, convoyage, circulation des transpalettes et guidage des chariots élévateurs… À cet égard, un entrepôt est dit intelligent lorsque des algorithmes d’intelligence artificielle le pilotent. Ces derniers ont pour but de collecter les données en temps réel afin de disposer de la bonne information au bon endroit et au bon moment. Les données collectées permettent d’organiser la logistique, et facilitent tout particulièrement le contrôle des stocks. La digitalisation des entrepôts aide ainsi les entreprises à s’adapter aux évolutions du marché. Parmi les nouvelles attentes des clients, la livraison express en 48 voire 24 heures, défi de taille en matière d’e-logistique.

Amazon, Ocado, Monoprix,... Toujours plus loin avec l’IA

La crise du Covid-19 et l’essor du e-commerce ces dernières années ont poussé certaines entreprises à devenir des experts en logistique automatisée. En s’appuyant sur des solutions de pointe (Warehouse Management System, TMS Transport, système Goods to Man,...), elles enregistrent de véritables prouesses en matière de productivité de leur supply-chain. L’entrepôt Monoprix au cœur de la zone industrielle de Fleury-Mérogis illustre parfaitement ce concept d’entrepôt innovant et intelligent. En action, des robots qui, guidés par des algorithmes, déplacent des caisses d’un endroit à l’autre et gèrent l’acheminement vers le préparateur de commandes. Plus encore, Ocado a développé une technologie de gestion des entrepôts ultra avancée et capable de préparer une cinquantaine d’articles en seulement six minutes. L’e-commerçant britannique a même créé sa propre activité d’opérateur logistique autour de cette solution. Un pari gagnant avec un cours en bourse atteignant +107% début 2020. Mais impossible d’évoquer ce sujet sans mentionner l'indétrônable Amazon. L’entrepôt-supermarché ultra-digitalisé d’Amazon Fresh fait actuellement trembler les grands distributeurs alimentaires. Chariots intelligents pour suivre automatiquement les courses des clients, livraison express sans passer par la caisse, surveillance automatisée pour garantir la distanciation sociale,... C’est sans surprise que le géant se distingue par son insolente longueur d’avance.

Entrepôt automatisé, attention danger ?

On l’aura compris, l’entrepôt intelligent est la garantie d’une productivité maximisée. Mais à quel prix ? Les conditions de travail des salariés chez Amazon ne cessent, à tort ou à raison, de faire les gros titres et c’est bel et bien l’Intelligence Artificielle qu’on pointe du doigt ! La productivité appelle la productivité et son lot de pression… et deux fois plus de blessures graves dans les entrepôts IA d’Amazon que dans ses entrepôts moins futuristes. Oui, l’entrepôt digitalisé permet d’optimiser tout le processus de stockage des produits à la préparation des commandes, au service du consommateur toujours plus pressé. Mais ce même consommateur pense davantage à l’impact de son achat, notamment aux conditions de travail des salariés. Pour sa marque comme pour ses collaborateurs, chaque entreprise doit veiller à l’impact positif de ses innovations logistiques. L’implémentation d’entrepôts innovants exige un subtil équilibre entre logistique efficace, automatisation, ergonomie et sécurité des salariés.

Logistique d’entreprise : ne pas la prendre à la légère

La logistique peut être très complexe à mettre en place, et même fastidieuse, mais elle ne doit pas être sous-estimée. C’est elle qui va permettre la gestion des stocks, et notamment de faire face à des situations de crise. Or, ces dernières ont été légion depuis le début de la pandémie de Covid-19, avec le blocage quasiment total des transports internationaux.

Mais au-delà d’une pandémie, difficile à anticiper, la logistique peut être mise à mal par de simples erreurs humaines. Faut-il rappeler le blocage du canal de Suez par le bateau Evergreen durant plusieurs jours en 2021 ?

Ce ne sont là que quelques exemples qui ont eu un retentissement international. Mais des problèmes peuvent survenir à tout moment. Anticiper et mettre en place les bons processus de gestion des entrepôts, de la chaîne de livraison et de la préparation de commandes permettent de réduire les conséquences de ces difficultés auxquelles toutes les entreprises sont confrontées. Heureusement, des sites Internet spécialisés, comme ici, ou encore des cabinets de conseil et des solutions techniques et technologiques existent. L’important est de toujours se dire que tout peut arriver, et que l’anticipation est une solution viable pour que la chaîne logistique subisse le moins possible des disruptions.

cofondatrice de SNAPKEY