Entreprises : les factures d’électricité répercutées sur les factures des clients

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 26 août 2022 à 15h45
Supermarket 5202138 1920
10%En 2022, les prix en grande surface auront augmenté en moyenne de 10% sur un an.

Sur BFMTV, Dominique Schelcher, président du groupe Système U, a prévenu que la hausse des prix sur l’électricité auprès des entreprises va être répercutée sur les prix payés par les consommateurs.

Augmentation des prix pour le consommateurs

En conséquence de la guerre en Ukraine et de la baisse de la production d’électricité nucléaire en France, les prix de l’électricité sont en forte hausse. « Les PME et les artisans découvrent l'ampleur de la situation. La facture ne sera peut-être pas multipliée par deux, mais par huit », a déclaré Dominique Schelcher sur BFMTV le 26 août 2022. Pour lui, les prix de l’électricité vont obliger les distributeurs à augmenter leurs prix auprès des consommateurs.

Or, les prix des produits dans les grandes surfaces n’arrêtent pas d’augmenter. Notamment à cause des pénuries et des sécheresses. « Pendant quarante ans, nous avions une abondance de disponibilité des produits, mais le nombre de ruptures a progressé. Il y en a des durables, comme l'huile ou la moutarde. Mais il y a aussi des produits qui commencent à manquer de manière perlée », explique Dominique Schelcher. Selon le panéliste NielsenIQ, les prix vont augmenter en moyenne de 10% sur la fin de l’année 2022. La viande devrait croître de 24,5% au cours de l’année 2022 et les pâtes devraient avoir augmenté de 18% sur un an à la fin 2022.

Des efforts sur la consommation d’énergie

En plus de l’augmentation des prix de l’électricité, le gouvernement souhaite inciter les Français, que ce soit les entreprises ou les particuliers, à baisser leur consommation d’énergie avec l’hiver qui approche et pour faire face aux difficultés d’approvisionnement. Contre des tarifs avantageux sur l’énergie à l’année, le gouvernement veut que les particuliers utilisent moins d’énergie lors des pics de froid.

Cette technique existe déjà auprès des gros consommateurs d’énergie. Lorsque le gouvernement le leur demande, ils coupent leur production et leur consommation pendant plusieurs heures pour réduire les tensions sur l’approvisionnement en électricité. Les entreprises qui font cet effort sont ensuite récompensées par des rémunérations contractualisées. Mais même si l'approvisionnement en électricité risque d’être tendu, le ministère de la Transition énergétique a précisé que le délestage ne sera utilisé unique que comme « une solution de dernier recours ».

Laisser un commentaire

* Champs requis