Épargne Covid : les donations facilitées… mais pour des sommes réduites

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 30 mars 2021 à 17h04
Aide Financiere Donation Familiale Crise
100000 EUROSDans le cas d'une donation entre parents et enfants, l'abattement "normal" est de 100.000 euros.

L’exécutif planche depuis la fin de l’année 2020 sur une manière de mobiliser, pour la relance et en complément du Plan de Relance, les plus de 150 milliards d’euros qu’ont économisé les Français.

Mais comment faire ? Une des pistes serait la donation intergénérationnelle, à laquelle Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, est loin d’être opposé.

Des donations pour déplacer l’épargne vers les jeunes

Sans pouvoir consommer ni voyager et par peur du virus et de la crise économique, ils ont rempli leurs livrets A, LDDS et autres comptes d’épargne. Un levier majeur à mobiliser d’urgence pour l’économie française… et si possible à distribuer entre toutes les générations. Les jeunes, tout particulièrement, sont visés par le gouvernement : ayant plus de projets, et étant plus dépensiers, ils pourraient contribuer grandement à atteindre les 5,5% de croissance attendus fin 2021.

Sauf que les jeunes sont aussi ceux qui ont le moins économisé : les petits boulots ont été limités, lorsqu’ils n’ont pas disparu, et les aides du gouvernement se sont faites sporadiques. Ce sera donc aux parents et aux grands-parents d’alimenter le compte courant des moins âgés.

Quelques milliers d’euros pourront être donnés gratuitement

Bruno Le Maire pense donc à faciliter les donations, qui sont en temps normal soumises à des règles très strictes, et surtout des seuils au niveau de la valeur du don au-delà desquels le don est imposable. Mais pas question pour le gouvernement de se priver des potentielles taxes sur les successions dans les années à venir : les dons seront limités.

« Zéro taxe, zéro impôt, quelques milliers d'euros, pas plus, il ne s'agit pas de faire sauter les plafonds et de faire une politique qui pour le coup bénéficierait uniquement aux catégories les plus aisées de la population française », a déclaré le ministre le 29 mars 2021 sur FranceInfo, avant de préciser qu’il s’agira de « quelques milliers » et non des « dizaines de milliers » d’euros.

Un seuil d’exonération trop important pourrait en effet être considéré comme un cadeau fiscal fait aux ménages les plus riches, les seuls en mesure de donner plusieurs dizaines de milliers d’euros à leurs enfants.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Épargne Covid : les donations facilitées… mais pour des sommes réduites»

Laisser un commentaire

* Champs requis