Épargnants, attention à ces arnaques qui promettent monts et merveilles

1.300
1.300 entités ont été ajoutées l'an dernier sur les listes noires des
régulateurs financiers.

Les épargnants doivent impérativement se renseigner avant d’investir leur bas de laine dans des produits qui promettent monts et merveilles. Les régulateurs alertent une fois encore sur les tentatives d’escroqueries.

Les escrocs ne manquent pas d’imagination pour voler leurs victimes. Pour éviter de dilapider en pure perte leurs bas de laine, les épargnants ont une arme : l’information. L’AMF (Autorité des marchés financiers), autrement dit le gendarme de la Bourse, et l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution), son homologue de la banque et de l’assurance, ont publié leur rapport 2021 qui sonne comme un rappel : ne pas investir dans les miroirs aux alouettes.

Les faux livrets, ça rapporte aux fraudeurs

Une des escroqueries les plus répandues concerne les faux livrets. Un nom qui inspire la confiance et le sérieux auprès des épargnants, et les arnaqueurs en jouent. Les victimes se sont faites dépouiller d’en moyenne 72.000 euros l’an dernier. Les escrocs savent se cacher derrière des rendements « réalistes » pour attirer les épargnants. Autre fraude courante, celle sur les actions. Les voleurs ont profité de l’engouement pour les marchés boursiers durant les confinements.

Lourdes pertes dans les cryptos

Avec pour résultat des pertes estimées à 55.000 euros en moyenne, les cryptomonnaies aussi ont été des véhicules particulièrement prisés par les fraudeurs, qui ont réussi à subtiliser 40.000 euros en moyenne à leurs victimes, soit deux fois plus que l’année précédente. Les cinq listes noires des deux régulateurs comptent désormais 4.100 noms d’entités interdites d’opérer sur les crédits, livrets bancaires, services de paiement et autre produits dérivés.


A découvrir