Épargne : attention aux produits qui rémunèrent « plus que le Livret A »

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 11 juin 2021 à 10h34
Comment Epargner Crise Argent
142 MILLIARDS €Le surplus d'épargne Covid est estimé à 142 milliards d'euros en France en mai 2021.

Les Français ont massivement épargné durant la crise de la Covid-19… et les banques sont à l’affût puisqu’elles veulent leur part de gâteau. Certains produits pourraient donc très rapidement apparaître se présentant comme ayant un taux d’intérêt « supérieur au Livret A »… mais attention : c’est vrai, jusqu’à un certain point.

Le Livret A est défiscalisé, pas l’épargne classique

Si le Livret A a un taux de rendement historiquement bas depuis plusieurs années (0,5% par an en 2021) tout comme son petit frère le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS), il a un avantage non négligeable qui explique qu’il a été durant des décennies le « livret préféré des Français » : il est défiscalisé. Les intérêts collectés par les épargnants ne sont pas soumis aux prélèvements sociaux et prélèvements forfaitaires.

Les produits d’épargne classique, eux, sont soumis au PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique) qui inclut, justement, ces prélèvements sociaux et forfaitaires. Le PFU, ou « flat tax », est de 30% : si votre épargne vous rapporte 100 euros en intérêts sur une année, par exemple, 30 euros iront directement dans les caisses de l’État. De quoi réduire fortement le rendement réel d’un placement. Inversement, si vos Livrets A ou LDDS vous rapportent 100 euros sur un an, l’intégralité de la somme vous revient.

Quand est-ce qu’un placement a un rendement réellement supérieur au Livret A ?

De là, il est facile de calculer à quel moment un placement classique a un rendement supérieur aux livrets défiscalisés : il suffit de faire une simple règle de trois.

Le placement classique doit avoir un rendement après PFU de plus de 0,5% par an, ce qui paraît logique. Et le calcul donne tout simplement un taux d’intérêt supérieur à 0,714% : à ce taux exact, le placement classique aura un rendement réel identique à celui du Livret A, au-dessus il sera meilleur, en-dessous il sera moins bon.

Et attention : on parle de rendement annuel, quelques mois à un taux supérieur mis en avant pour attirer les clients ne suffisent pas forcément à atteindre ce niveau de rendement annuel.

Livret A, LDDS et hausse de l’inflation

L’intérêt du Livret A risque fort d’évoluer car son taux de rémunération est fixé de manière mathématique selon la formule suivante : « la moyenne semestrielle du taux d'inflation et des taux interbancaires à court terme, avec un arrondi calculé au dixième de point le plus proche ». Or, l’inflation est amenée à augmenter : en mai 2021, elle a été de 1,8% en France, alors qu’elle ne dépassait que rarement 1% avant la crise de la Covid-19.

Une telle augmentation de l’inflation devrait conduire à une révision du calcul du taux du Livret A. Le taux est recalculé deux fois par an : en février et en août. Mais le gouvernement a toujours le dernier mot et peut décider pour un statu quo.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Épargne : attention aux produits qui rémunèrent « plus que le Livret A »»

Laisser un commentaire

* Champs requis