Energie : les factures d’électricité mal calculées en 2022 ?

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 29 novembre 2022 à 9h13
Erreur Calcul Facture Electricite
8%Les factures d'électricité 2022 pourraient avoir été surévaluées de 5 à 8 % en raison d?une erreur de calcul.

Des factures d'éléctricité surestimées de 5 à 8 %. C'est ce que dénonce l'association de consommateurs CLCV, qui a écrit à la Commission de Régulation de l'Energie pour lui demander de revoir le calcul du Tarif Réglementé de Vente pour 2022.

L'information révélée par Capital.fr jeudi 29 septembre 2022 pourait avoir l'effet d'une bombe, dans un secteur de l'énergie, et en particulier de l'electricité déjà très chahuté depuis quelques mois. D'après la CLCV, le calcul du Tarif Réglementé de Vente pour l'année 2022 serait erroné.

Les raisons de l'erreur de calcul que dénonce la CLCV sont complexes, mais intimement liées au mécanisme de l'Arenh. L'Arenh, c'est la possibilité pour des fournisseurs d'énergie alternatifs d'accéder à de l'electricité nucléaire, à très bon marché, pour la revendre ensuite à leurs clients, en faisant un profit au passage.

Des erreurs de calcul dans les factures d'électricité qui coûtent cher

Le "stock" d'électricité accessible via ce mécanisme, initalement de 100 TWh, avait été porté à 120 TWh en début d'année par le gouvernement, afin d'éviter une trop forte hausse des prix de l'electricité chez les fournisseurs alternatifs, contraints de se fournir sinon sur le marché, au prix fort. La demande, en réalité, a atteint 160 TWh, et d'après la CLCV, ces TWh manquant ont aussi été incorporés dans le calcul de la TRV pour 2022.

Seulement voilà : en réalité, ces 160 TWh ne sont qu'une estimation, une prévision, et dans la réalité, les fournisseurs alternatifs n'ont "appelé" que 140 à 145 TWh au prix de marché, réusissant à trouver le reste à un prix supportable sur le marché de gros.

Les erreurs de calcul sur les factures d'électricité compensées en 2023 ?

La CLCV demande donc à la CRV de prendre en compte les chiffres réels, et non plus les prévisions, pour établir rétroactivement le tarif réglementé de vente pour 2022. Or, d'après les calculs de l'association de consommateurs, la différence finale sur la facture des Français oscille entre 5 et 8 %. Elle recommande d'utiliser ce "gain" pour réduire d'autant l'augmentation prévue par le gouvernement pour l'an prochain, pour l'instant fixée à 15 %.

Pas sur pour autant que cette option soit retenue, sachant que le bouclier tarifaire protège en réalité les consommateurs d'un quasi doublement des tarifs de l'electricité... La CLCV menace de saisir le tribunal administratif, en cas de refus du régulateur.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Laisser un commentaire

* Champs requis