Familles Rurales appelle l’État à un plan d’urgence pour la Transition énergétique

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 10 juin 2022 à 17h51
Thermostat 250556 1920
5,5%Familles Rurales appelle le gouvernement à baisser la TVA à 5,5% pour les énergies de chauffage.

Face à la hausse des coûts de l’énergie et de l’inflation, l'association Familles Rurales redoute des prix trop élevés pour les foyers les plus modestes pour l’installation d’un nouveau système de chauffage.

Mise en place d’un plan d’urgence

Selon Guylaine Brohan, présidente de Familles Rurales, « le milieu rural sera particulièrement exposé (par la fin du fioul) dans la mesure où 20% des logements en sont équipés contre 6% en urbain », explique-t-elle dans une lettre ouverte adressée à Elisabeth Borne. « Dès le 1er juillet prochain, toute chaudière au fioul qui ne pourra être réparée nécessitera pour son détenteur un changement d’énergie. Certaines familles, même si elles sont aidées, ne pourront assumer le reste à charge de cette transition qui s’imposera à elles », juge-t-elle.

Pour Guylaine Brohan, avec l’envolée des prix de l’énergie, certaines familles modestes risquent d’être pénalisées. La présidente de l’association de défense des consommateurs appelle donc le gouvernement à établir un plan d’urgence pour les foyers qui sont dans le besoin. « La réussite de la transition énergétique passera aussi par les territoires ruraux, ainsi Familles Rurales appelle le Gouvernement à un plan d’urgence », explique l’association dans un communiqué.

Assises de l’énergie

Par ce plan d’urgence, Familles Rurales espère « assurer un meilleur accompagnement des familles ». En effet, selon l’association beaucoup de familles n’arrivent pas à se retrouver face « aux différents dispositifs, aux différentes réglementations, aux différentes alternatives possibles, à leur coût ». Familles Rurales souhaite également, par ce plan d’urgence, « imposer aux professionnels de la rénovation énergétique une obligation de résultat » et de « déclarer l’urgence à la rénovation, prioritairement pour les logements classés F ou G ».

Familles Rurales appelle en outre le gouvernement à baisser la TVA à 5,5% « pour l’ensemble des énergies de chauffage s’agissant d’un bien de première nécessité ». Enfin, le plan d’urgence permettra d’ouvrir des assises de l’énergie « impliquant la société civile organisée pour définir les conditions d’une transition énergétique soutenable pour les familles ». Pendant l’hiver 2021/2022, « 3 millions de ménages étaient en situation de précarité énergétique, 20% des français déclarent avoir souffert du froid, chez eux », rappelle l’association de défense des consommateurs.