Des fêtes contrefaites

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Chrissie Jamieson Publié le 27 janvier 2019 à 22h02
Lutte Contrefacon Internet Vente Ligne
88%88% des consommateurs victimes de faussaires estiment que les marques devraient en faire davantage pour les préserver de la menace de la contrefaçon en ligne.

Nous avons assisté à une augmentation spectaculaire des ventes en ligne ces dernières années : la Fédération E-commerce et Vente à Distance (FEVAD) rapporte ainsi que la part de l’e-commerce dans l’ensemble des ventes du commerce de détail est de 8,5% en 2017, avec un CA en hausse de +14,3% par rapport à 2016. Si cette tendance représente une formidable opportunité pour les commerçants, ceux-ci ne sont malheureusement pas les seuls à en tirer profit.

Des consommateurs vigilants

Les faussaires, les escrocs et autres cybercriminels profitent eux aussi de la hausse de la popularité du e-commerce. Car si le Web peut servir à la promotion, au marketing et à la commercialisation de marques authentiques, c’est également l’outil idéal pour la vente de contrefaçons. C’est particulièrement le cas durant la période des fêtes, où 91% d’entre nous font au moins une partie de leurs achats en ligne, selon une récente enquête*.

Les consommateurs ne font plus preuve de naïveté face au e-commerce : cette même étude révèle que près de deux tiers des personnes interrogées vérifient la fiabilité des sites marchands en consultant les avis de clients, tandis que 43% déclarent contrôler les certificats SSL. Pourtant, certains acheteurs sont encore leurrés et font l’acquisition de faux.

La prolifération des contrefaçons sur Internet, conjuguée aux méthodes élaborées qu’emploient les faussaires pour promouvoir et vendre celles-ci, rend leur détection parfois difficile. Il arrive que le produit contrefait ne soit pas sensiblement meilleur marché que l’original ou visiblement différent. De fait, cette année, on estime qu’un consommateur sur trois a acheté un faux par inadvertance, 68% de ces achats étant destinés à des cadeaux pour les fêtes.

Contrefaçon : des conséquences considérables

Les marques ne peuvent s’en remettre à la seule vigilance de leurs clients. Elles doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger leur réputation, leurs résultats financiers et, plus important encore, leur clientèle. Ce sentiment se reflète également par le fait que la majorité des consommateurs (88%) victimes de faussaires estiment que les marques devraient en faire davantage pour les préserver de la menace de la contrefaçon en ligne.

Non seulement déçus de découvrir que le produit acheté est un faux, ces consommateurs s’aperçoivent aussi qu’ils ont perdu de l’argent. Ce n’est toutefois pas la principale cause d’inquiétude. En effet, les jouets contrefaits peuvent eux aussi présenter un risque pour la santé et la sécurité, tout comme les faux cosmétiques et médicaments ; les conséquences des contrefaçons sont considérables que ce soit pour la marque authentique, pour la confiance de ses clients ou son chiffre d’affaires. Mais aussi pour l’économie en général, en termes de pertes d’emploi, de santé et de sécurité, voire de financement d’activités criminelles.

La lutte contre la contrefaçon doit demeurer une mission essentielle pour les marques, non seulement sur le marché du luxe, mais aussi dans tous les secteurs. Pour nombre d’entre elles, cela passera par l’élaboration d’une stratégie complète de protection de marque en ligne dans le cadre d’un plan plus général. Que ce plan de protection de marque soit mis en œuvre et géré en interne ou bien avec l’aide d’un expert, il est indispensable pour combattre les contrefaçons et les faussaires, aussi bien pendant les fêtes que tout au long de l’année.

*Enquête MarkMonitor

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Chrissie Jamieson est directrice communication marketing de MarkMonitor, une marque de Clarivate Analytics.