Automobile : Fiat recouvre les voitures étrangères de ses employés

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 9 avril 2014 à 6h13

La crise justifie-t-elle les moyens ? Probablement pas. Car empaqueter les voitures étrangères des employés Fiat pour les inciter à acheter « local » pourrait légèrement s'apparenter à du lobbying et de la pression. D'ailleurs, les syndicats ne sont pas vraiment d'accord avec le principe.

La première campagne de « parking marketing »

Les employés de la célèbre et historique usine Fiat de Mirafiori, à Turin, sont sortis de leur travail pour trouver une étrange surprise : leurs voitures étaient recouvertes d'une toile en plastique transparente, un peu à l'instar des œuvres de Christo. Happening artistique ? Non, lobbying industriel.

Pas de Christo ou autre artiste derrière ça mais la première campagne de « Marketing de Parking » visant les employés de Fiat avec des voitures étrangères. Car oui... comment quelqu'un qui travaille chez Fiat peut-il conduire une Peugeot ou une Toyota ? L'employé « modèle » de Fiat conduit Fiat (pense Fiat, s'habille Fiat et mange Fiat probablement aussi) alors il faut que tous fassent pareil.

Après tout, ce n'est pas comme si Sergio Marchionne, Président du groupe Fiat, conduisait une Dodge Challenger SRT n'est-ce pas ? Ah ben si, en fait c'est le cas.

« Tu me brises le cœur »

Si cette campagne aurait pu être marrante bien qu'un peu invasive dans la vie privée des gens puisqu'elle pointe tout de même du doigt qui ne conduit pas Fiat au sein de l'usine et ne contribue donc pas au succès seul garant de l'emploi – chose d'ailleurs que reprochent les syndicats à la direction – là où ça devient impressionnant c'est qu'en plus de pointer du doigt qui ne conduit pas Fiat, la campagne joue sur les sentiments.

Sur leurs voitures bien empaquetées, les employés ont pu également trouver une pancarte avec marqué « Te voir avec une autre nous a brisé le cœur... mais malgré tout nous continuons de penser à toi ».

Une déclaration d'amour qui s'accompagne d'une promotion : les employés désirant changer de voiture pour une Fiat bénéficieront d'une réduction de 26%.

Cliquez Ici pour voir la photo du journal La Repubblica.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis