Fitch annonce le défaut de la Biélorussie (à cause de la Russie)

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 19 juillet 2022 à 12h39
Defauts Politique Monetaire Internationale
100 MILLIONS $Le 26 juin 2022, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine en devises à hauteur d'environ 100 millions de dollars.

La guerre lancée par la Russie contre l’Ukraine a conduit à une guerre économique entre l’Occident et Moscou : sanctions, restrictions, pénuries… Désormais, le conflit s’étend à la Biélorussie. Le pays, allié de la Russie, est désormais en « défaut de paiement » sur sa dette souveraine, pour les mêmes raisons que la Russie : le paiement en roubles.

La Biélorussie fait comme la Russie et ne paye plus en dollars

Afin de renforcer son alliance avec la Russie, la Biélorussie a décidé, le 29 juin 2022, de changer unilatéralement les règles pour rembourser sa dette souveraine. Le ministère des Finances a déclaré que les intérêts sur le prêt Eurobond arrivant à échéance en 2027, contracté par la Biélorussie, n’allaient plus être payés en dollars, comme le prévoit le contrat.

Au contraire, le paiement se fera en roubles biélorusses par le biais d’un compte bancaire dédié ouvert auprès de la banque ASB Belarusbank. Le créditeur aurait ainsi accès à ce compte pour récupérer l’argent qu’il devra ensuite changer en dollars selon le cours de la monnaie.

La technique est la même utilisée par la Russie pour tenter de soutenir son rouble : en augmentant la demande et les échanges, le rouble devient plus fort. La Biélorussie veut donc faire pareil avec sa monnaie.

Pour Fitch, la Biélorussie est en défaut de paiement

La décision de changer la monnaie avec laquelle est effectué le paiement est, selon l’agence de notation Fitch, équivalente à un défaut de paiement. Il s’agit en effet d’une rupture des conditions du contrat et du prêt.

Le 18 juillet 2022, l’annonce officielle est tombée, après les 14 jours de délais accordés pour le paiement des intérêts de la dette. Fitch a déclaré la Biélorussie en défaut de paiement sur sa dette souveraine.

La décision avait déjà été prise en juin 2022 pour la Russie après que le Kremlin a décidé d’également rembourser ses futures dettes en roubles, là aussi rompant le contrat. Désormais, les deux alliés se retrouvent en situation plus que compliquée au niveau des marchés internationaux, alors que la guerre en Ukraine se poursuit.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio