La France dans 10 ans : un rapport qui a du sens mais peu d’actions concrètes

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Denis Payre Publié le 30 juin 2014 à 16h59

Nous Citoyens se félicite des propositions du Commissaire général à la stratégie et à la prospective qui sont un écho au discours du mouvement tout en regrettant le manque de précisions sur les mesures à mettre en oeuvre !

Pour le Commissariat général à la stratégie et à la prospective, "la situation de la France ne lui permet plus de faire école auprès des citoyens du monde", un constat qui rejoint celui de Denis Payre, pour qui "la France est une surdouée qui s'ignore".

Les priorités identifiées sont les mêmes que Nous Citoyens : l'emploi, la création d'un nouveau climat de confiance entre hommes politiques et les Français, et l'innovation.

Pour Denis Payre, président du mouvement, "les valeurs de Nous Citoyens sont clairement reprises dans le rapport." La reconnaissance de l'engagement citoyen doit se trouver au coeur de nos institutions (pétition Nous Citoyens sur le sujet). L'égalité des chances doit passer par un refonte de l'Education -nationale (nos propositions).

Le rapport appelle à un "Etat entreprenant et économe" qui entend réformer en portant notamment à 1/4 la part des non-fonctionnaires dans les emplois pourvus en Conseil des ministres. La réforme en profondeur de l'Etat est une priorité pour Nous Citoyens.

Le désendettement du pays avec la réduction de la dépense publique est une priorité pour la France de 2025, et est au coeur de chaque proposition de Nous Citoyens. L'abaissement évoqué de 10 points de PIB des dépenses publiques correspond à l'objectif chiffré par Nous Citoyens de 200 Mds €.

Le rapport insiste sur la nécessaire ouverture au monde, martelée par Nous Citoyens face à des femmes et hommes politiques qui ne connaissent pas le monde et le potentiel de la France dans la mondialisation.

Pour le Commissariat général à la stratégie et à la prospective : "une séquence de réformes partielles permet rarement d'améliorer la situation", une attente qui correspond à l'approche systémique de Nous Citoyens.

Les experts insistent enfin sur une réorientation du modèle social qui se calque sur les propositions de Nous Citoyens : "les politiques sociales constituées de multiples dispositifs indéchiffrables, doivent être simplifiées et personnalisées, c'est-à-dire attachées aux besoins des individus et non à leur statut" (voir les propositions Nous Citoyens sur la lutte contre l'exclusion)

Si le rapport pointe la nécessité d'agir, il reste pauvre en terme d'actions concrètes : rien de précis sur la transformation des organisations territoriales, sur les grandes politiques de santé, de retraite, d'emploi ou sur le statut et le nombre de fonctionnaires.

Denis Payre lance donc un appel au Président de la République : "Je suis à la disposition de François Hollande et Manuel Valls pour présenter les mesures de Nous Citoyens qu'ils pourront appliquer très vite pour redresser la situation de la France".

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Denis Payre est le fondateur de Business Objects, l'un des leader mondiaux de la gestion des bases de données racheté par l'allemand SAP. Il est également le fondateur de la messagerie Kiala, et co-fondateur de Croissance Plus dont il a aussi été président.

Aucun commentaire à «La France dans 10 ans : un rapport qui a du sens mais peu d’actions concrètes»

Laisser un commentaire

* Champs requis