La France enregistre une nouvelle reprise épidémique

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 29 octobre 2021 à 17h08
Pexels Frank Meri%c3%b1o 8488619
12%Le nombre d'admissions en soins critiques a augmenté de 12%

Le dernier point hebdomadaire de Santé publique France montre que la vague de contamination qui touche l’Europe de l’Est commence à arriver en France avec 5.276 cas diagnostiqués par jour en moyenne pendant la troisième semaine d’octobre 2021.

Un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100.000 habitants

« Au niveau national, le taux d’incidence était de nouveau en augmentation », a déclaré Santé publique France lors de son point hebdomadaire pour la semaine du 18 octobre 2021. Ainsi le taux d’incidence a augmenté de 14% sur l’ensemble du territoire national. Dans tout le pays, ce sont 5.276 cas qui ont été diagnostiqués cette même semaine contre 4.713 la semaine précédente.

Pour la France entière, le taux d’incidence dépasse la barre seuil des 50 cas pour 100.000 habitants, montant à 55 nouveaux cas. Par ailleurs dans 44 départements de l’hexagone, ce même seuil d’alerte est également dépassé. Dans la semaine du 18 octobre 2021, le taux d’incidence avait atteint 71 cas pour 100.000 habitants en Île-de-France (soit un recul de 0,2%) et 78 nouveaux cas pour 100.000 habitants en Provence-Alpes-Côte-d’Azur et dans le Pays-de-la-Loire (soit respectivement une augmentation de 1% et de 52%).

Augmentation des hospitalisations

« Le nombre de nouvelles hospitalisations a légèrement augmenté, avec une hausse plus élevée des nouvelles admissions en soins critiques », explique Santé publique France. En effet, le nombre d'admissions en soins critiques a augmenté de 346 personnes, soit une augmentation de 12%. Le nombre d’admissions à l’hôpital a, quant à lui, augmenté de 2%, pour atteindre près de 6.500 patients hospitalisés à cause du Covid19. C’est bien sûr dans les régions où le taux d’incidence est le plus élevé que le taux de nouvelles hospitalisations est le plus haut.

Pour Santé publique France, « il est primordial d’encourager la vaccination des personnes non vaccinées contre le Covid ainsi que l’administration du rappel aux 65 ans et plus éligible, et de maintenir l’adhésion aux gestes barrière à un haut niveau ». Aujourd’hui, près de trois quarts de la population française sont vaccinés. Le gouvernement espère que ce taux de vaccination empêchera un engorgement des hôpitaux.

Laisser un commentaire

* Champs requis