Rigueur : François Chérèque n'a "pas peur des mots"

"C'était la rigueur avant l'arrivée de François Hollande, c'est la rigueur après", a déclaré François Chérèque, secrétaire général de la CFDT, dans une interview sur Public-Sénat. "Pour la première année depuis 1984, le pouvoir d'achat des Français va baisser dans les ménages ; les salaires des fonctionnaires sont bloqués depuis deux ans, ça va être la troisième année. Ce sont des mesures de rigueur, moi je n'ai pas peur des mots", a-t-il poursuivi.

Pour François Chérèque, "le problème aujourd'hui n'est pas de savoir s'il faut faire des économies, c'est de dire comment on arrive à faire baisser cette fameuse dette de l'Etat mais surtout comment on le fait avec des mesures justes. (...) La rigueur, elle ne me plaît pas parce que c'est quelque chose de difficile pour la population mais en même temps nous ne pouvons pas continuer de transmettre des dettes excessives à nos enfants".

Mais "pour le moment, on n'a pas les principales mesures", a-t-il déclaré. "Si le gouvernement pense qu'il va durer cinq ans en évitant une refonte des grilles salariales de la Fonction publique, c'est pas possible", prévient le leader de la CGT.


A découvrir