Free Mobile : fuite des clients vers Orange

Par Olivier Sancerre Modifié le 1 août 2018 à 19h10
Iliad Fuite Clients Orange 1
13,7 MILLIONSFree Mobile compte 13,7 millions d'abonnés.

Iliad, la maison-mère du fournisseur d'accès à internet Free et de l'opérateur de téléphonie Free Mobile, fait face depuis le début de l'année à de sérieuses difficultés. Et la mauvaise passe ne devrait pas s'arrêter là.

L'agence d'actualités financières américaines Bloomberg annonce en effet, sur la base de sources « bien placées » que Free Mobile aurait enregistré une perte importante d'abonnés au profit d'Orange. Cette fuite des clients vers l'opérateur historique serait tout simplement le plus important depuis le lancement des premières offres de Free Mobile, en janvier 2012. Si le « trublion » des télécoms français a su surfer sur son image de « disrupteur » du marché, la concurrence a su rattraper son retard. En particulier chez Orange et singulièrement chez Sosh, la filiale sans engagement et à bas coûts, qui se tiennent généralement éloignés des promotions très agressives de Free Mobile pour améliorer leurs réseaux 3G et 4G.

Pari sur la qualité

Un pari sur la qualité qui paie, semble-t-il : les abonnés Free Mobile, qui déplorent souvent la qualité de son réseau 3G, passeraient avec armes et bagages chez Orange. Sur l'accès à internet aussi, Free rencontre des difficultés. Au premier trimestre, Iliad avait accusé, pour la première fois de son histoire, une perte de ses abonnés dans le fixe. Free a apporté deux réponses : un bouleversement de sa hiérarchie avec une nouvelle équipe dirigeante, et le lancement à la rentrée de la nouvelle génération de la Freebox attendue depuis des années.

Une Freebox v7 très attendue

Cette nouvelle box d'accès à internet représentera un appareil « de rupture », selon la promesse de Xavier Niel. Il faudra aussi revoir les offres d'accès au fixe : Free est là aussi concurrencé par Orange, SFR (Altice) et Bouygues Telecom, qui se sont mis au diapason des formules de l'opérateur d'Iliad. L'action du groupe a dévissé de près de 8% à la clôture de la Bourse de Paris ce mardi.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis