Free promet des prix bas aux Français d’outre-mer

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 17 octobre 2016 à 10h50
Free Orange Itinerance 2
2,12,1 millions de personnes habitent dans les DOM (dont Mayotte).

Actuellement, les habitants de la Réunion paient leurs coups de fil 20 % plus cher que leurs compatriotes de métropole. Les Antillais et les Guyanais paient même 60 % plus cher !

La fin d'une discrimination

C'est pour mettre fin à cette "discrimination tarifaire", selon les termes de l'entreprise de Xavier Niel, que Free a décidé de faire baisser le coût des forfaits de téléphonie mobile dans les départements d’outre-mer (DOM).

« Le groupe Iliad va assurer la continuité territoriale en proposant sur [les territoires d’outre-mer] des offres simples, généreuses, innovantes et à des prix attractifs, au bénéfice des consommateurs, comme le fait Free Mobile en métropole. Le groupe mettra ainsi un terme aux discriminations tarifaires qui existent aujourd’hui entre les Outre-Mer et la métropole et que rien ne justifie », écrit la société dans un communiqué.

Désormais, les habitants des îles de La Réunion, Guadeloupe, Martinique, Guyane, Mayotte, Saint-Barthélemy et Saint-Martin pourront téléphoner à leur tour à moindre coût.

Il serait temps : d’après une étude réalisée par l’Insee, les communications (Internet, téléphonie et envois postaux) sont plus onéreuses outre-mer qu'en France métropolitaine. En ce qui concerne l'accès à Internet et à la téléphonie mobile, les ménages d'outre-mer n'ont pas bénéficié, contrairement aux ménages métropolitains, du développement des offres de forfaits low cost et de la baisse des prix qui a suivi. Résultat, les écarts de prix concernant les services de téléphonie mobile n'ont cessé de se creuser entre 2010 et 2015.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Free promet des prix bas aux Français d’outre-mer»

Laisser un commentaire

* Champs requis