Fumer coûte de plus en plus cher, combien exactement ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par JOL Press Modifié le 15 juillet 2013 à 15h02

En raison d'un relèvement des taxes voté au nom de la santé publique, le prix des cigarettes a augmenté de 20 centimes ce lundi 15 juillet : le paquet le moins cher coûte désormais 6,30 euros et le plus vendu 6,80 euros. Fumer devient un luxe quand on réalise ce qu’il coûte précisément aux fumeurs tous les mois.

La France est désormais le pays de l'Europe continentale où le tabac est le plus cher, le « reflet de l'action du gouvernement pour modérer la consommation de tabac », selon le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, peut-être, une entrée d'argent substantielle, plus certainement. L'État empocherait, selon un rapport de la Cour des comptes daté de décembre 2012, 80 % du prix d'un paquet de cigarettes, sous forme de taxe. Soit 15,5 milliards d'euros en 2012, affectés à la sécurité sociale. En 2013, l'Assurance-maladie percevra 68% de ces 15 milliards, la Caisse national d'allocations familiales (Cnaf) récupérant, quant à elle, 9%.

L'augmentation du prix des cigarettes de 20 centimes ce lundi 15 juillet, va faire passer le paquet le moins cher à 6,30 euros et le plus vendu à 6,80 euros. Calculons donc les conséquences financières pour un fumeur qui consommerait un paquet par jour.

Pour un paquet à 6,10 euros : quelle différence ?

Par semaine : 44 euros au lieu de 43

Par mois : 176 euros au lieu de 171

Par an : 2 301 euros au lieu de 2228

Au bout de 5 ans : 11 505 euros au lieu de 11 140, soit 9204 euros pour l'Etat au lieu de 8912 euros.

Pour un paquet à 6,60 euros : quelle différence ?

Par semaine : 48 euros au lieu de 46

Par mois : 190 euros au lieu de 185

Par an : 2 484 euros au lieu de 2 411

Au bout de 5 ans : 12 418 euros au lieu de 12 053, soit 9934 euros pour l'Etat au lieu de 9642 euros.

Les autres frais pour le fumeur

Choisissant de ne pas nous intéresser aux dangers de la cigarette pour la santé, examinons les divers frais qu'entraine la consommation du tabac.

Le coût du pressing : Rideau non doublé 8 euros le m², Rideau doublé 14 euros le m², Voilage 4 euros le m², Housse de canapé 40 euros minimum, Tapis 18 euros le m².

Blanchiment des dents : les dentifrices dents blanches, jusqu'à 15 euros maximum, les bandes blanchissantes, entre 30 et 60 euros le lot, les stylos de blanchiment dentaire, entre 30 et 50 euros, les gouttières de blanchiment des dents, entre 50 et 100 euros, en institut ou bar à sourire, entre 30 et 300 euros, blanchiment des dents chez un dentiste (par lampe ou par laser), de 400 à 800 euros, la séance (plusieurs sont parfois nécessaires).

Assurances vie : certaines assurances sur la vie peuvent être majorées.

Coût pour l'Etat et les entreprises

Enfin, selon une étude réalisée en juin par une équipe de chercheurs de l'université d'État de l'Ohio auprès d'employés du secteur privé travaillant dans différentes branches, un fumeur coûterait en moyenne près de 4600 euros de plus par an à son employeur qu'un non-fumeur. Les coûts varient entre 2200 euros et 7730 euros environ en fonction du secteur d'activité et de l'emploi occupé.

Le tabagisme en France couterait près de 47 milliards d'euros par an, soit un peu plus de 3% du PIB, dont 12 milliards à la charge de la seule assurance maladie, selon le rapport de la Cour des comptes rendu public ce jeudi 13 décembre.

Lire plus d'articles sur JOL Press

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Le site JOL-Press édité par la Société JOL-Press Editions est un site d'information qui propose aux internautes "un autre regard sur le monde". Dans une approche décloisonnée et internationale, JOL-Press apporte son savoir-faire au service de l’information, qu’elle soit médiatique, communautaire ou institutionnelle, en utilisant toutes les possibilités numériques, avec pour seule priorité, la qualité des contenus.

Laisser un commentaire

* Champs requis