Gaz, électricité, alimentation : bien se préparer à l’inflation grandissante

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 19 avril 2022 à 15h46
Inflation France Insee Guerre 1
4,5%Les prix à la consommation ont augmenté de 4,5% en mars 2022.

Pé-nu-rie. Ce mot ne voulait pas dire grand chose pour la plupart d’entre vous, ainsi que pour moi, jusqu’à l’épisode surréaliste du premier confinement.

Guerre en Ukraine - Chauffage : l'hiver prochain va être rude

Lâché dans un supermarché avec une liste de courses longue comme le bras, on se retrouvait face à certains rayons tout simplement vides. Or, c’est en train de se reproduire en ce moment avec l’huile ou la farine pour ne citer que ces produits-là.

Certains qui me connaissent me voient venir de loin mais oui, c’est vrai, je l’assume, et c’est mon rôle. Je dois vous prévenir et vous préparer à un monde où certaines choses pourraient manquer à certains moments.

Prenons l'électricité : cet hiver, c’est passé ric rac. Mais on sait déjà que l’hiver prochain sera compliqué, en particulier bien sûr, les jours et les soirs de grands froids. Il est possible que l’an prochain, il faille restreindre sa consommation vraiment à certains moments, pour éviter les déléstages.

Et pour ceux, nombreux, qui sont chauffés au gaz, on parle tout de même de près d’un foyer français sur deux, vous savez déjà que l’hiver prochain sera aussi compliqué. Si l’on se prive totalement de gaz russe, ou si Poutine coupe de son côté, nous perdrons au moins 1/5 de notre approvisionnement. Sans compter que certains pays n’hésiteront pas à nous piquer du gaz en chemin. Soyez en sûr, cela va arriver.

Se préparer à l'inflation grandissante des produits de première nécessité

Enfin, bien sûr, il y a le sujet de l’alimentation. Fort probablement, nous ne manquerons de rien. Mais certains produits vont devenir hors de prix, en tout cas, hors d’atteinte pour certains budgets. Il faudra s’adapter.

Si je vous dis tout cela, ce n’est pas pour vous affoler, simplement, pour vous aider à vous y préparer mentalement. Et pour ceux qui ont des enfants, personnellement, je pense qu’il faut leur expliquer tout ça, afin qu’ils comprennent. C’est d’ailleurs ce que j’ai du faire ce week-end pour les lapins en chocolat, qui n’étaient pas au rendez-vous habituel de la chasse aux oeufs, même si c’était pour d’autres raisons...

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Gaz, électricité, alimentation : bien se préparer à l’inflation grandissante»

Laisser un commentaire

* Champs requis