Hausse du 1er août limitée pour le gaz, l’électricité et les trains

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Elisabeth Guedel Modifié le 11 juillet 2012 à 5h07

Eco Digest du 11 juillet 2012 (1) – Il y aura bien une hausse des tarifs de l’énergie et des transports ferroviaires au 1er août, mais elle sera limitée à l’inflation. Il faut donc s’attendre à 2 % d’aumentation sur la facture de gaz, d’électricité, ainsi que sur le prix des billets de train de la SNCF, sauf pour les TGV. Décision du gouvernement qui s’oppose ainsi à GDF Suez, fervent défenseur du 4 à 5 % de hausse. Toutefois, le fournisseur de gaz n'a pas dit son dernier mot. Le Conseil d'État vient d’annuler l'arrêté pris par le gouvernement précédent et qui avait gelé les tarifs de gaz entre octobre et décembre 2011. Le gouvernement se voit ainsi contraint de les réviser rétroactivement. Jean-Marc Ayrault a réagi à cette décision sur France 3, jugeant le système de calcul des prix du gaz et de l'électricité “dépassé”. Le Premier ministre compte proposer une réforme à l’automne. La consommation énergétique serait facturée sous forme de forfait, "un petit peu comme un forfait téléphonique" a précisé le chef du gouvernement. "Si vous consommez davantage, vous paierez plus cher”. Les tensions ne risquent pas de s’apaiser entre GDF Suez et l’État... son principal actionnaire.


- "Le dialogue social est et sera la marque de fabrique de mon gouvernement". C’est en ces termes que Jean-Marc Ayrault a conclu la grande conférence sociale réunissant ses ministres et les partenaires sociaux durant deux jours. Un calendrier des négociations est désormais fixé: patronat et syndicats se retrouveront en septembre pour parler du financement de la protection sociale. Il sera question de l’éventuelle hausse de la CSG (lire : Augmenter la CSG par Eric Verhaeghe).

Avant cela, durant l'été, il y aura des discussions sur l'emploi des jeunes, notamment pour les moins qualifiés d'entre-eux. Le gouvernement espère instaurer début 2013 le "contrat de génération" qui est censé favoriser l'embauche des jeunes et préserver l'emploi des séniors, l'un des grands thèmes de campagne de François Hollande. Les partenaires sociaux sont priés de s'entendre sur les modalités avant la fin de l'année. Le Premier ministre a également promis une réforme du Salaire minimum (Smic) avant la fin de l'année.

Dans l'ensemble, les syndicats sont ressortis de la conférence sociale satisfaits sur la méthode. "On est sur un cap nouveau" a commenté le secrétaire général de la CGT Bernard Thibault. Le Medef approuve également mais la patronne des patrons, Laurence Parisot, a dénoncé le manque de réalisme du gouvernement sur "ce que vivent les entrepreneurs" sur le terrain. Le Medef a du pain sur la planche : le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a confirmé pour l'automne un projet de loi sur les rémunérations excessives dans les entreprises privées.


- C’est un chiffre qui devrait pousser les Européens à agir vite en faveur de l’emploi : il y aura 4,5 millions de chômeurs de plus en quatre ans dans la zone euro si rien aucune mesure n'est prise. L’avertissement vient de l’Organisation internationale du travail (OIT). Aujourd’hui, il y a 17,4 millions de demandeurs d'emplois en Europe, et le taux de chômage atteint 11 % de la population. Les chiffres concernant le chômage des jeunes sont alarmants : plus d’un jeune européen sur cinq (22 %) recherche un travail, un jeune Espagnol ou un jeune sur deux dans leur pays respectif !

Aucun commentaire à «Hausse du 1er août limitée pour le gaz, l’électricité et les trains»

Laisser un commentaire

* Champs requis