Guerre des tablettes : Google dégaine sa « Nexus 7 »

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Elisabeth Guedel Modifié le 28 juin 2012 à 5h23

Une semaine après la présentation de « Surface » par Microsoft, voici « Nexus 7 » de Google. La première tablette tactile du moteur de recherche a fait l’ouverture de la conférence annuelle Google I/O, mercredi 27 juin à San Francisco. Elle était attendue. Il y a quinze jours, son fabricant, le taïwanais Asus, avait fait quelques indiscrétions. Mais le prix avait été gardé secret. Il s’avère deux fois moins élevé que celui de l’iPad d’Apple et identique à celui du Kindle Fire d’Amazon : 199 dollars. Car, de l’avis des spécialistes, Nexus 7 vient avant tout concurrencer la tablette du géant de l’e-commerce. La taille de l’écran est identique, 7 pouces (18 centimètres), et toutes deux sont destinées à regarder des fims, lire des livres numériques et écouter de la musique. Mais pour le même prix, Nexus 7 offre davantage : plus léger et moins épais, la résolution de son écran est plus fine (1280 X 800 pixels). En versions 8 et 16 Go, la tablette de Google a une webcam frontale et un microphone (avec un bouton volume, ce que n’a pas le Kindle Fire). En revanche, pas d’extension possible du stockage par carte mémoire.

Nexus 7 tourne sous Android 4.1, Jelly Bean, la dernière version d’Android, et est relié à Google Play, le magasin en ligne aux « 600 000 applications et jeux » du groupe qui, comme l’iTunes d’Apple, permet d’acheter et de télécharger des films et programmes télévisés. Nexus 7 peut déjà être commandé dans les pays anglo-saxons (États-Unis, Canada, Australie, et Grande-Bretagne) sur Google Play et sera livré mi-juillet. Il devrait se vendre 107 millions de tablettes dans le monde cette année. Plus de 6 sur 10 seront des iPad, selon les prévisions de l'International Data Corporation (IDC).

Google a également présenté la nouvelle fonction Google Now, un système d'information adapté aux habitudes de l'utilisateur : indication des heures de train, bus ou avion empruntés régulièrement, proposition de lieux intéressants à voir dans le quatier où se trouve l’utilisateur, anticipation des temps de trajet avant de se rendre à un rendez-vous… bref, un système intelligent et intuitif utilisant l’historique du téléphone et la géolocalisation, et qui répond aux questions avant même qu’elles soient posées. Quand le téléphone devient plus "smart" que son utilisateur…

Laisser un commentaire

* Champs requis