Greenpeace : « l’industrie automobile moteur du dérèglement climatique »

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par RSE Magazine Modifié le 16 septembre 2019 à 14h05
Prk Automobile 1

L’ONG environnementale a saisi l’occasion du salon automobile de Francfort pour publier un rapport sur l’industrie automobile. Reprochant l’explosion des SUV et le non-abandon des moteurs thermiques, l’association par ses exagérations prend le risque de ne convaincre que les personnes déjà acquises à sa cause.?

Les milliards investis dans l’électrique, les sauts technologiques et les gammes de plus en plus élargies de voitures propres n’ont pas convaincu Greenpeace. Dans un rapport qui mérite d’être lu et analysé, l’ONG manque un peu sa cible. En présentant la situation de manière exagérément accusatrice, l’association risque de n’intéresser que ceux qui sont déjà d’accord.

« En étudiant les impacts sur le climat de 12 grandes marques mondiales d’automobiles, le rapport Droit dans le mur : l’industrie automobile, moteur du dérèglement climatique démontre que ces constructeurs ont systématiquement échoué à apporter une réponse adaptée à l’urgence climatique. De nouveaux calculs qui mettent en lumière leur empreinte carbone pour 2017 et 2018 permettent de formuler des exigences : ce secteur doit changer radicalement, sous peine d’appartenir bientôt au passé », explique Greenpeace.

Assurant que la communication autour des moteurs les plus propres n’est qu’une façade, l’association oublie que si les constructeurs doivent nécessairement faire partie de la solution. Et s’il y a évidemment beaucoup d’hypocrisie et d’arrivisme dans la façon avec laquelle la transition est envisagée, c’est l’industrie qui est le mieux à même d’investir dans la recherche pour limiter l’impact environnemental des motorisations. D’autant qu’une transition énergétique trop zélée pourrait déboucher sur une autre catastrophe industrielle et environnementale à cause des batteries.

Lire l'intégralité de l'article sur RSE-Magazine

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Le site http://www.rse-magazine.com a pour objet de fournir une information concernant l’ensemble des activités de la société.

Aucun commentaire à «Greenpeace : « l’industrie automobile moteur du dérèglement climatique »»

Laisser un commentaire

* Champs requis