Le gouvernement appelle à arrêter la grève, la CGT répond « Niet » !

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 7 juin 2016 à 15h04
Lutte Citoyen Pouvoir France Insurrection Manifestation Loi Travail
25%Seulement 25 % des Français sont favorables à l'utilisation du 49.3 ans le cadre de la Loi Travail.

François Hollande a appelé, mardi 7 juin 2016 dans un entretien au journal La Voix Du Nord, à arrêter la grève. Un appel réitéré par Manuel Valls ce même mardi 7 juin 2016 qui estime que la grève à la SNCF n'a rien à avoir avec la contestation contre la Loi Travail. Or, François Hollande a déclamé du Maurice Thorez en déclarant "il faut savoir arrêter une grève". Une citation malvenue : la CGT lui rappelle la suite de la phrase que le Président a tronquée.

Arrêter la grève, oui, mais à une condition

Dans un communiqué en réponse à François Hollande et Manuel Valls, la CGT reprend les propose du Président et les complète : Maurice Thorez a bien dit, en 1936, "il faut savoir arrêter un grève", mais cette phrase se terminait par "dès que satisfaction a été obtenue". La CGT connaît donc bien ses classiques et ne se laisse pas avoir.

Ainsi, la CGT confirme donc que la grève sera bien arrêtée quand elle aura obtenu ce qu'elle demande, à savoir le retrait du texte sur la Loi Travail. La contestation sociale en France, à quelques jours de l'ouverture de l'Euro 2016, ne semble pas proche d'un dénouement.

Le gouvernement demande d'arrêter le mouvement, la CGT demande de l'amplifier

Dans ce même communiqué, le syndicat va encore plus loin. Après avoir corrigé le Président sur sa citation historique, elle confirme que le mouvement de contestation ne s'arrêtera pas et ce malgré l'accord trouvé à la SNCF sur le contrat de travail.

"Pour permettre à la France d'organiser un bel Euro, la CGT réitère l'appel adressé par l'intersyndicale par courrier au président de la République, le 20 mai: il y a urgence à ce que les organisations soient entendues et reçues sur leurs revendications et exigences".

L'approche de l'Euro 2016 devient donc un levier de pression pour les syndicats qui appellent à intensifier le mouvement "sous toutes ses formes" alors que la mobilisation "s'ancre et s'élargit" selon la CGT.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio