Départs en vacances : la grève SNCF du 6 juillet 2022 aura bien lieu

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 5 juillet 2022 à 8h37
Sncf Prix Billets Hausse 2
40%Seulement 40% des TER sont annoncés pour le 6 juillet 2022.

Les vacances scolaires ont beau commencer le jeudi 7 juillet 2022, de nombreux Français ont déjà prévu leur départ la veille, notamment pour éviter la foule et les familles. Une bonne idée qui risque de tourner à la catastrophe : la grève annoncée par les syndicats sur fond de conflit pour les salaires aura bien lieu. Et la situation s’annonce plus que perturbée sur le réseau.

SNCF : grève nationale mercredi 6 juillet 2022

Le mouvement social annoncé fin juin 2022 aurait pu être évité si la SNCF avait accepté les conditions des syndicats. Mais aucun accord n’a été conclu à temps et les syndicats ont donc maintenu le mouvement social. Une mobilisation nationale est donc attendue pour le 6 juillet 2022. Elle va durer 24 heures, et débuter dès mardi 5 juillet 2022 dans la soirée.

Les syndicats demandent au transporteur de revoir la grille salariale. Une demande répétée depuis plusieurs années mais qui se fait de plus en plus pressante à cause de l’inflation. Cette dernière a grimpé à 5,8% en juin 2022 selon les premières données de l’Insee, et est au plus haut depuis plusieurs décennies. Sans revalorisation des salaires, les cheminots gagnent de moins en moins d’argent. Et c’est le cas pour l’ensemble des salariés de France.

Les prévisions de trafic à la SNCF pour la grève du 6 juillet 2022

Les vacanciers qui avaient prévu de partir le 6 juillet 2022, et les travailleurs qui prennent le train au quotidien, vont devoir s’armer de patience. La SNCF leur demande même « d’annuler ou de reporter leurs déplacements » dès lors qu’ils le peuvent, oubliant toutefois que tous les trains sont complets pour l’été 2022. Renoncer au départ est donc impossible pour une grande partie des voyageurs concernés.

De quoi pré-annoncer des scènes de chaos dans les gares de France, et tout particulièrement en Île-de-France. Les transiliens et les RER seront touchés : un train sur deux sur les RER B, C, D et E et sur les lignes J, L, N et U. Les lignes de RER A et K ne devraient pas être impactées par le mouvement social.

Beaucoup moins de TER et TGV que prévu vont rouler

Du côté des trains TER, l’annonce de la SNCF est claire : seulement 2 TER sur 5 ne devraient rouler… et ce dans toutes les régions de France. Il faudra s’attendre à ce que la SNCF prenne des décisions drastiques et supprime plus de trains sur les lignes les moins fréquentées, pour les reporter sur les lignes les plus empruntées.

Mais c’est au niveau des départs de TGV qu’il va y avoir des mauvaises surprises. 2 OUIGO sur 3 sont annoncés, ainsi que 3 TGV sur 5 sur l’axe Grand-Est, 3 sur 4 sur les axes Atlantique et Nord et 4 sur 5 sur l’axe Sud-Est. Les quelques trains de nuit sont annulés, sauf le Paris-Nice, et les Intercités ne devraient être qu’un sur trois à rouler en France.

Le mouvement de grève commencera mardi 5 juillet 2022 à 19 heures pour se terminer le 7 juillet 2022 à 8 heures.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis