Electricité : la hausse du 1er novembre aurait dû être de 7,6%… et non 2,5 % !

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 29 novembre 2022 à 10h08

Les Français l'ont échappée belle : leur facture d'électricité a risqué de faire un bond jamais vu alors que les temps sont durs et qu'arriver à la fin du mois avec quelques euros en plus se révèle être un parcours du combattant. Si les tarifs ont effectivement augmenté le 1er novembre 2014, la hausse aurait dû être trois fois supérieure.

Rattrapage sur les tarifs 2012 – 2013

La hausse des tarifs de l'électricité, qui se répercute directement sur la facture des Français, devait permettre, ce 1er novembre, deux choses : s'aligner sur les prix du marché grâce à une nouvelle méthode de calcul des tarifs réglementés récemment adoptée et rattraper les tarifs EDF depuis 2012.

Si le premier paramètre, la mise en application de la nouvelle méthode de calcul, est réussie et a impacté la hausse du prix de l'électricité au 1er novembre à hauteur de 1,6%, le second n'est, quant à lui, pas une réussite. EDF n'a pas rattrapé en intégralité la différence de tarifs depuis 2012.

Ces rattrapages sont liés à divers gels des tarifs depuis 2012, le dernier en date étant le gel décidé par le gouvernement le 1er août 2014.

Le coût de l'électricité a augmenté de 2,5% le 1er novembre... mais ce n'était pas assez

Le 1er novembre, donc, la hausse des tarifs de l'électricité, qui touche 28 millions de foyers français, a été de 2,5%. 1,6% lié à la nouvelle règle de calcul et 0,9% lié au rattrapage des tarifs. Bien loin de la réalité.

Car cette hausse de 0,9% ne couvrirait que 15% du montant total que veut récupérer EDF selon la Commission de régulation de l'énergie. Pour couvrir l'intégralité des sommes à recouvrer, la hausse de rattrapage des tarifs aurait dû être de 6%... soit au total une hausse de 7,6%.

Mais EDF a déjà d'autres hausses en prévision : le 1er janvier 2015 surviendra une hausse de la taxe CSPE de 2,5%. Pour un montant environ égale à 3 euros le mégawattheure.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio