Les Français sacrifient loisirs et sorties pour payer les factures

83 %
83% des ménages jugent que leur facture d'énergie a augmenté.

Les ménages français commencent à ressentir, sur leur budget, l’augmentation des factures énergétiques. Une situation qui les oblige à faire des choix en termes de dépenses. Et, sans surprise, ce sont les loisirs, les déplacements et les dépenses courantes qui sont sacrifiées. Une mauvaise nouvelle à quelques jours du début des Soldes d’été et à moins d’un mois du début des vacances…

Hausse des prix de l’énergie : plus de 9 Français sur 10 sont inquiets

Un sondage mené par l’institut BVA pour les fournisseurs Vattenfall et Hopenergie, publié le 9 juin 2022, montre que l’inquiétude des Français est une réalité. 47% se disent très inquiets de l’évolution des prix de l’énergie pour les 12 prochains mois, 46% se disent inquiets de la situation. Ce sont, de fait, plus de 9 ménages sur 10 qui sont inquiets.

Logique puisqu’ils sont largement majoritaires à ressentir déjà les effets des augmentations survenues depuis le début de la crise en Ukraine qui semble partie pour durer bien plus longtemps que prévu.

En effet, selon le sondage, 83% des interrogés jugent que leur facture d’énergie a augmenté sur les 12 derniers mois. Si la hausse reste limitée, entre 1 et 10% pour 33% des interrogés, ils ne sont pas moins de 31% à juger que l’augmentation est comprise entre 10 et 20% et même 14% à la juger supérieure à 20%.

Pour payer les factures les Français réduisent leurs dépenses superflues

Face à cette situation, la première réaction des interrogés est simple : réduire les dépenses. Tout particulièrement les dépenses concernant les sorties, les voyages ou les loisirs qui ont été réduites par 65% des ménages interrogés et même 74% pour les 18-34 ans.

Autre économie réalisée : sur la consommation de carburant. 54% des interrogés déclarent « limiter les déplacements avec leur véhicule personnel », selon le sondage. Enfin, les dépenses courantes comme l’alimentation, l’habillement ou encore l’hygiène sont sacrifiées par 48% des ménages répondants.


A découvrir