Taxes sur le diesel : Batho et Montebourg en désaccord

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 4 mars 2013 à 6h12

Polllue, pollue pas ? Ces deux là ne sont pas d'accord sur le sujet. Delphine Batho, ministre de l'Ecologie, a affirmé une nouvelle fois ce week-end sur France 3 que les véhicules diesel, et pas seulement les plus anciens, étaient polluants, justifiant ainsi la hausse des taxes sur ce carburant dans le cadre du plan général visant à instaurer une fiscalité écologique. Plus légère pour les productions et consommations d'énergie vertueuses, plus lourde pour les autres.

Mais Arnaud Montebourg, le ministre délégué au redressement productif, n'est pas d'accord. "Plutôt que de pénaliser les automobilistes et les constructeurs, je préfère inciter à la conversion" a-t-il déclaré hier sur Europe 1. Et de prôner la création d'un nouvelle prime à la casse, destinée à accompagner le remplacement des vieux véhicules diesel, dont tout le monde admet qu'ils sont effectivement très polluants, surtout dans le transport. Et c'est là que Montebourg est Batho sont en désaccord, car pour Batho, donc, même les véhicules diesel les plus récents restent polluants. Et de recommander de se tourner vers les véhicules hybrides par exemple, majoritairement motorisés à l'essence, même si Peugeot-Citroën a lancé une série de véhicules hybrides diesel, ce qui est un brin audacieux pour ne pas dire bizarre.

Les moteurs embarqués dans les véhicules hybrides sont en effet de petits moteurs, destinés à charger des petites batteries et alimenter en direct les moteurs électriques qui meuvent le véhicule. Un "petit" diesel n'a donc pas forcément beaucoup de sens, alors que la technologie diesel reste plus complexe à mettre en oeuvre que l'essence, plus coûteuse aussi, plus lourde et les gaz d'échappement seront toujours plus polluants que les gaz de combustion de l'essence, même avec les meilleurs pots d'échappement et filtres à particules (coûteux) qui soient.

Au final, même s'ils ne sont pas d'accord, on sent bien que le gouvernement réfléchit à des mesures d'aides au secteur automobile, et est pleinement conscient que la hausse des taxes sur le diesel pourrait encore peser un peu plus sur les contre-performances de Peugeot Citroën et Renault, qui restent essentiellement des dieselistes. D'où l'idée d'une prime à la casse qui pourrait cibler spécifiquement les véhicules diesel anciens.

Les automobilistes qui roulent encore au super, payent depuis toujours 20 centimes plus cher leur essence que les dieselistes, et qui seraient exclus d'un tel dispositif s'il voit le jour, apprécieront !

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).