La hausse des prix touche aussi les déménageurs

Par Olivier Sancerre Modifié le 3 mai 2022 à 14h36
Demenagement Cartons Cout 1
1.300 EUROSUn déménagement coûte 1.300 euros en moyenne actuellement.

Déménager va-t-il devenir une opération de luxe ? Les prix des déménagements ne cessent en effet d'augmenter, sous le coup de l'inflation, de la hausse des carburants et des matières premières indispensables pour les cartons.

Un déménagement est déjà une opération à haut risque, elle revient aussi plus cher. Selon des chiffres rapportés par BFM TV, si un déménagement coûtait 1.000 euros l'an dernier, il est désormais facturé 300 euros de plus. Par ailleurs, la location d'un camion et l'achat de vingt cartons, une autre manière de faire baisser les prix, revient 10% plus cher en moyenne. En cause : les carburants toujours plus chers évidemment, ce qui touche aussi bien les voitures des particuliers que les camions de déménagement. Et les conséquences de la guerre en Ukraine ne font rien pour arranger les choses, bien sûr.

La pâte à papier flambe

Un autre facteur explique l'augmentation des prix globale des déménagements : la hausse des matières premières et notamment de la pâte à papier, indispensable dans la confection de cartons et des papiers de protection utilisés par les déménageurs. La pâte à papier a enregistré une embardée des prix de 70% depuis le début de l'année ! Steven Marchand, du site demenagerseul.com, explique que « le carton livre, c'est lui le cas le plus flagrant d'augmentation. On est passé de 1 euro à 1,30 euro ».

Des cartons toujours plus chers

Au micro de RTL, il ajoute : « Après au-dessus on a le carton standard, qui lui était à 1,90 euro et maintenant il est à 2 euros. Si ça continue d'augmenter, je ne vois pas comment on va faire ». Désormais, le secteur du déménagement s'attend à des jours difficiles. Les particuliers auront toujours besoin de déménager, mais ils vont négocier les prix et faire jouer la concurrence, ce qui va rogner des marges déjà réduites puisque les professionnels ont déjà dû absorber une partie de la hausse des prix.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis