L’utilisation d’Internet en forte hausse durant le confinement

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Quitterie Desjobert Modifié le 5 mai 2020 à 15h55
Hausse Utilisation Internet Confinement
36%Les Français ont augmenté leur utilisation d'Internet de 36% par rapport au mois de mars 2019

Que cela soit pour le travail, pour s’informer, se divertir ou rester connecté avec ses proches, l’utilisation quotidienne d’Internet a connu un boom depuis le début du confinement.

Selon Médiamétrie, les Français ont augmenté leur consommation d’Internet, une hausse de 36% par rapport au mois de mars 2019. En moyenne, cette hausse équivaut à 2h50 de surf quotidien. Une hausse qui peut s’expliquer grâce à trois situations : le télétravail, le divertissement et le besoin de s’informer.

La multiplication du télétravail

Bien que 45% des actifs français ne travaillent plus du fait du confinement, le télétravail a connu une hausse spectaculaire et qui dit télétravail, dit utilisation d’Internet. Et tous les télétravailleurs ne sont pas des adultes. Les écoliers, collégiens, lycéens et étudiants continuent de poursuivre leurs études par le biais d’Internet. Cette utilisation accrue pour le travail se concrétise par la mise en avant des plateformes de partages telle que Teams de Windows, qui a vu son utilisation quadrupler avec le confinement, ou encore des applications telles que Zoom, qui permet aux entreprises et aux professeurs d’organiser des visioconférences. Zoom enregistre à ce jour une hausse mensuelle de 7 millions d’utilisateurs.

Les applications de messageries sont aussi très utiles dans le télétravail. Conversations de groupe pour échanger par WhatsApp ou encore Messenger. Des applications qui font un bon dans leurs audiences d’utilisation, puisqu’elles gagnent, selon Médiamétrie, 2,8 millions d’utilisateurs quotidiens supplémentaires pour l’une et 2,2 millions pour l’autre. Une hausse de ces services de messageries qui s’expliquent aussi par le besoin de garder des liens avec ses proches.

Le divertissement

Le confinement est synonyme d’ennui pour beaucoup de Français, qui trouvent le réconfort devant une bonne série. Ainsi, les plateformes de streaming comme Netflix, Amazon Prime Vidéo et la petite dernière arrivée en France Disney+ ont vu bondir leurs statistiques. Avec un passage de 2,7 millions d’utilisateurs en mars 2019 à 5 millions en mars 2020 soit près du double. Les souscriptions à ces services payants ont, elles aussi, explosé.

Le divertissement passe aussi par les applications comme le Chinois Tik-Tok qui permet la création rapide de contenus et qui a connu une très grande phase d’accélération avec une hausse de 37% d’utilisateurs sur le mois de mars, ou Youtube où les audiences ont augmenté de 2,2 millions depuis le mois de février.

Une hausse si forte de l'utilisation de ces plateformes de divertissement que le gouvernement français a demandé que leur bande passante soit réduite.

Le besoin de s’informer

Durant les crises que cela soit les guerres et aujourd’hui la pandémie de Covid-19, le besoin de s’informer devient plus fort pour les populations. Et avec l’essor d’Internet, l’information digitale a fait un boom. Ainsi, les sept grands sites d’informations français ont vu leur fréquentation quotidienne fortement augmenter. Franceinfo numéro un de cette liste a connu une augmentation de 40% d’audience entre le mois de février et le mois de mars.

Des chiffres également importants dans la presse locale dont l’audience a parfois doublé. Les Français confinés portent un plus grand intérêt à l’information de proximité. Un intérêt qui s’illustre par l’entrée de France Bleu dans le top 50 des sites les plus populaires.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste économique et politique