HSBC cède son réseau d’agences bancaires en France à My Money Group

Par Olivier Sancerre Modifié le 21 juin 2021 à 10h47
Hsbc Ccf Ceberus 1
244HSBC possède 244 agences bancaires en France.

HSBC a trouvé un repreneur pour son réseau d'agences bancaires en France. C'est My Money Group qui va hériter de ce qui était auparavant connu sous le nom de CCF. Mais l'opération va coûter cher à HSBC…

HSBC, confronté depuis longtemps à des difficultés financières structurelles, cherchait depuis des mois un repreneur pour son réseau d'agences bancaires en France. C'est finalement My Money Group, une entreprise détenue par le fonds Cerberus, qui s'empare des 244 agences et 3.900 collaborateurs de ce réseau, acheté en 2005 par HSBC et qui était connu sous le nom de Crédit Commercial de France, le CCF. Cette activité concerne 800.000 clients, elle compte 24 milliards d'euros d'actifs et 19 milliards d'euros de dépôts. My Money Group va intégrer ce réseau avec ses activités actuelles, ce qui représentera une entité forte de 31 milliards d'euros d'actifs et 22,8 milliards de dépôts.

Une transaction onéreuse pour HSBC

HSBC était prêt à tout pour céder son réseau d'agences, y compris… perdre de l'argent. Ainsi, le groupe britannique va transférer en fonds propres 1,6 milliard d'euros au repreneur. Et l'opération va se solder par des pertes avant impôt de 1,9 milliard d'euros, qui seront inscrites dans le bilan 2022 de l'entreprise. Quand au passage de témoin à proprement parler, il interviendra début 2023 : un laps de temps nécessaire pour conduire la transaction à son terme, sachant qu'il s'agit non pas du transfert d'une filiale mais d'un portefeuille d'activités.

Relance du CCF

Dans ce domaine, My Money Group ne reprendra pas les activités d'assurance et de gestion d'actifs de HSBC en France. Néanmoins, un accord de distribution pourra être signé pour que ces produits puissent être vendus dans ses agences bancaires. Le repreneur a également annoncé son intention de relancer la marque CCF, toujours connue des Français malgré cette éclipse de plus de 15 ans. « Le nouveau CCF serait une banque française indépendante et de taille humaine, dotée d’un large portefeuille de produits haut de gamme », explique l'entreprise.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.