L’hydrogène, est-il vraiment l’énergie de l’avenir ?

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 29 novembre 2022 à 9h13
Edf Hydrogene Energie 2030 Leader
10 eurosL'hydrogène proposé aux automobilistes est actuellement vendu dans les stations-services entre 10 et 12 euros le kilo.

Un nouveau sujet s?invite aux dîners entre amis, ou aux discussions entre collègues de travail. 

 

Le prix des énergies flambent, quelles solutions ?

Ce nouveau sujet, c?est l?énergie. Jusqu?ici en effet, on parlait du prix de l?essence pour s?en plaindre, mais cela s?arrêtait globalement là. Maintenant, on discute aussi du prix du gaz, de l'électricité, mais aussi des énergies nouvelles.

Et c?est là que le bât blesse. On découvre assez rapidement qu?on ne sait pas grand-chose sur le sujet. Au risque de dire parfois des bêtises. Les plus grosses, je les entend en ce moment sur l?hydrogène. Ce gaz est présenté comme étant la solution d?avenir, parce que consommé dans une voiture équipée d?une pile à combustible, c?est de l?eau et de l?oxygène qui sortent du pot d?échappement, rien d?autre.
 

Pour fabriquer de l'hydrogène, il faut de l'électricité

La réalité est malheureusement toute autre. L?hydrogène n?existe pas à l?état naturel sur Terre, il faut le fabriquer. Or, aujourd?hui, 97% de l?hydrogène consommé dans le monde est produit à partir de... gaz naturel. Et pour le produire, on doit enlever le carbone du gaz. Vous avez peut-être entendu dire qu?on pouvait fabriquer de l?hydrogène à partir de l?eau par électrolyse. C?est ce qu?on fait en cours de physique-chimie au lycée. Mais dans électrolyse, il y a électricité. Donc pour produire de l?hydrogène, il faut dépenser de l'électricité, et en ce moment, l'électricité, on a comme qui dirait un petit problème de production, mais aussi de prix.

Est-ce que la messe est dite pour autant ? Non, bien sûr que non, les scientifiques, les ingénieurs, en ont encore sous le pied. Mais si l?on vous dit demain dans un dîner ou à la machine à café : ?heureusement, il y a l?hydrogène?, vous saurez quoi répondre.

 
Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).