IDTGV MAX : face à la grogne des voyageurs, la SNCF reconduit l’offre

Par Anton Kunin Modifié le 22 février 2017 à 11h22
Sncf Tgv
1 0001 000 abonnés actuels IDTGV MAX pourront souscrire à cette nouvelle offre.

IDTGV MAX n’est plus, vive IDTGV MAX2 ! La SNCF vient d’adresser aux abonnés IDTGV MAX un mail annonçant la reconduction pour deux ans de cet abonnement dans une version remodelée. Difficile pour l’heure de dire si les clients seront gagnants.

Un nouvel IDTGV MAX « calqué » sur TGVmax

Un mois après l’annonce de l’arrêt d’IDTGV MAX, un abonnement à 59,55 puis 64,99 euros permettant de voyager en illimité sur les trains IDTGV, la SNCF se plie aux mises en demeure de ses clients mécontents. Le jour même où un cabinet d’avocats parisien, Bensaid Avocats, envoyait les derniers recommandés au nom de voyageurs mécontents et menaçait d’entreprendre une action en justice si ceux-ci restaient sans réponse passé huit jours, la SNCF dégaine une offre, commercialisée 64,99 euros par mois, et ouverte uniquement aux détenteurs actuels de la carte IDTGV MAX. Elle sera valable deux ans, jusqu'au 31 mai 2019.

Les réservations pourront se faire dès J-30 et non plus J-90, comme avant. Mais c’est surtout la disponibilité des places qui inquiète les voyageurs, car les détenteurs de ce nouvel abonnement voyageront sur les mêmes TGV que les abonnés TGVmax, un programme prévoyant des quotas de places sur des trains choisis par la SNCF, la totalité des rames n’étant pas accessible aux détenteurs de cette offre.

Contrairement à IDTGV MAX, ce nouvel abonnement ne sera pas illimité : le voyageur pourra faire un maximum de 12 trajets dans le mois. Pour la SNCF, ce nombre correspond à l’usage maximal de la quasi-totalité des abonnés IDTGV MAX. Jusqu’à six trajets pourront être réservés simultanément.

TGVmax : des voyageurs peu satisfaits

Même si certains clients ont bien accueilli l’offre TGVmax, dont les trains serviront également à transporter les abonnés IDTGV MAX, d’autres font savoir leurs griefs. Sur la page dédiée à cette offre sur le site Voyages-SNCF.com, des abonnés mécontents parlent d’une offre d’horaires restreinte : on ne peut pas partir quand on veut, et même jamais aux heures de pointe, notamment le vendredi soir et le dimanche soir. Sur certains horaires, les places sont rares, et à défaut de réserver très tôt, il faut souvent se résigner à abandonner son voyage, ou bien acheter un billet normal. Cerise sur le gâteau, certaines lignes sont tout simplement absentes de ce programme, comme Paris-Lyon, ou encore l'ensemble des destinations en Normandie.

Les détails de l’offre IDTGV MAX2 toujours pas dévoilés

Mais pour connaître l’ensemble des modalités d’IDTGV MAX2, les abonnés devront attendre une quinzaine de jours : la SNCF promet de publier les Conditions générales de ventes au plus tard le 8 mars 2017. La présence ou non d’une période d’engagement et les modalités de résiliation notamment restent pour le moment inconnues.

Pour l’heure, on ne sait pas non plus si le système de « cartons jaunes » et de « cartons rouges », présent sur l’offre IDTGV MAX et censé responsabiliser les voyageurs, sera reconduit sur IDTGV MAX2. Ce système permettait notamment de restreindre l’usage de l’abonnement des utilisateurs qui auraient réservé un trajet mais n'auraient pas réellement pris le train.?